Vol d’enfant avorté à la Médina : les révélations de l’enquête sur Aïssatou Diallo

Le problème est que la famille de cette dernière s’est déplacée à la Sureté urbaine pour affirmer que la mise en cause présumée ne jouit pas de toutes ses facultés. Ce qu’a confirmé le médecin qui la suivait lors de son audition. Un déficient mental est-il responsable de ses actes ? C’est là où se trouve tout le problème. L’affaire devrait d’une manière ou d’une autre connaître son épilogue aujourd’hui.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom