Xénophobie : trois sud africains trouve la morts après avoir tenté de tuer un homme d’affaires nigérian

Trois sud-africains xénophobes sont morts après avoir tenté de voler un homme d’affaires nigérian à Johannesburg. Selon les habitants qui nous ont signalé cet incident, ces trois hommes sont morts après avoir attaqué un homme d’affaires nigérian et lui ont volé de l’argent, un téléphone, une carte bancaire, etc.

Selon un habitant du quartier où cet incident s’est produit, l’homme d’affaires nigérian rentrait chez lui quand un groupe de jeunes sud-africains xénophobes l’a jeté sur lui et a commencé à le frapper, l’accusant d’être responsable de la misère tout en lui demandant de retourner dans son pays natal.

Alors qu’ils battaient cet homme d’affaires nigérian, ils ont entendu le bruit d’un véhicule de police et ont commencé à courir dans toutes les directions lorsque ces trois gars ont été renversé par une camionnette. à grande vitesse. ils ont été conduits à l’hôpital par leurs collègues xénophobes et où ils sont finalement morts.

Le témoin a rapporté que l’homme d’affaires nigérian avait survécu à l’attaque et était rentré dans son pays par peur de l’inconnu.

Ce n’est pas la première fois que les Nigérians sont pris pour cibles par des Sud-Africains en colère qui les accusent de trafic de drogue et leur enlèvent leur travail et leurs affaires. De nombreux Nigérians ont été tués et de nombreux autres sont rentrés chez eux par crainte d’être constamment menacés.

Les nations africaines ont appelé au calme tout en exhortant leurs ressortissants à faire preuve de prudence. Au Nigeria, l’ambassade d’Afrique du Sud dans la capitale Abuja et le consulat dans le centre économique de Lagos ont été fermés .

“Après avoir reçu des informations et des menaces de la part de certains Nigérians, nous avons décidé de fermer temporairement pendant que nous évaluons la situation”, a déclaré le porte-parole du ministère sud-africain des Affaires étrangères, Lunga Ngqengelele.

Le géant sud-africain des télécommunications, MTN, a temporairement fermé ses bureaux au Nigeria après que des manifestants eurent attaqué des entreprises appartenant à des sociétés sud-africaines dans plusieurs villes.

Alors qu’on dit que le calme règne en Afrique du Sud, de nombreux étrangers ont toujours peur d’assumer leurs fonctions.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom