Pour le politologue Yoro Dia : « Les transhumants du Pds ne vont presque rien pas apporter à Macky Sall »

« En accueillant d’anciens responsables du Pds et très proches collaborateurs de Me Wade, Macky Sall est en train de lancer une sorte d’Opa, sur l’héritage politique de l’ancien président Abdoulaye Wade. Il veut montrer au reste du Pds que l’héritage de Me Wade, sur le plan politique, n’est pas un héritage biologique. Karim est son héritier biologique, mais il n’est pas le seul à être son héritier politique », explique l’analyste politique.

Selon Yoro Dia, « c’est pourquoi, il cherche à avoir le dernier premier ministre de Me Wade, son l’ancien chef de cabinet, son ancien porte-parole et des proches collaborateurs de Me Wade à ses côtés ».

Il poursuit en indiquant que ceci est le symbole d’un signal fort qu’il lance au Pds.  Macky Sall veut leur montrer qu’ils ne sont pas les seuls héritiers de Me Wade et qu’il y a tout un pan historique du Pds qui œuvre pour sa réélection dès le premier tour en 2019.

« Cependant, à l’exception de quelques-uns, ces gens ne peuvent pas apporter grand-chose à la réélection de Macky Sall. Puisqu’à l’exception de quelques-uns, tous les autres n’ont pas un mandat électif. Mais, ce n’est pas le poids électoral de ce groupe qui est l’enjeu pour Macky Sall. Parce qu’il sait que ce ne sont pas ces gens-là qui vont le faire réélire. Mais individuellement, ils sont symboliques. Et en politique, le symbole compte », souligne-t-il dans l’obs.

PARTAGER