ZONE EURO : Google menace d’arrêter “Google Actualités”

Google Actualités pourrait fermer ses portes en Europe. Le service d’agrégation est directement visé par une nouvelle loi sur le droit d’auteur qui est en passe d’être adopté par l’UE. Google refusant de payer les éditeurs pour leurs contenus, le géant du web préférerait arrêter sa plateforme.

Google Actualités pourrait bien disparaître en Europe. Selon Bloomberg, la firme de Mountain View envisage sérieusement d’y fermer le service si une nouvelle loi relative au droit d’auteur est adoptée dans l’UE. Celle-ci prévoit entre autres que les plateformes d’agrégation de contenus rémunèrent les médias quand elles renvoient vers l’un de leurs articles. Un modèle économique jugé inacceptable pour le groupe américain, qui préférerait alors purement et simplement arrêter les frais plutôt que de payer pour pouvoir cataloguer des liens.

Google Actualités déjà indisponible en Espagne

Le plus ironique dans cette histoire est que si cela se produit, c’est certainement Google qui s’en sortira le mieux. De leur côté, les utilisateurs n’auront plus accès à un service bien pratique et populaire. Et les médias vont quant à eux perdre une source importante de trafic et donc de revenus. Ces nouvelles mesures européennes ne seront pas sans conséquences non plus sur YouTube qui se bat contre l’article 13 depuis des mois. Celui-ci donne plus de responsabilités aux plateformes sur le respect des droits d’auteurs. Là encore, Google a prévenu : si la loi passe sous cette forme, il devra sévir et « strike » automatiquement les vidéos qui utilisent des contenus (visuel, son) dont le créateur n’a pas les droits.

Pour Google Actu, la menace de fermer le service ne sont pas des mots en l’air. Il est déjà indisponible en Espagne depuis 2014, date à laquelle une loi visant à forcer les agrégateurs à rémunérer les fournisseurs de contenus a été appliquée. Selon une étude publiée par une association espagnole en 2017, l’arrêt de Google News a causé une chute de trafic de 13% en moyenne pour les petits médias.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom