Selon Bill Gates, voici les 10 innovations qui vont changer le monde

Chaque année, la MIT Technology Review établit sa liste des 10 innovations susceptibles de changer la planète et la société. Cette année, elles ont été sélectionnées par un invité spécial : Bill Gates. On retrouve dans cette liste beaucoup de sujets chers au philanthrope au travers de sa fondation.

« Il y a deux sortes de progrès : ceux qui augmentent la quantité de vie et ceux qui augmentent la qualité de vie, écrit Bill Gates dans son introduction au magazine MIT Technology ReviewAu cours de l’histoire humaine, nous nous sommes d’abord focalisés sur la première. Aujourd’hui que notre espérance de vie a doublé depuis 1913, notre attention se porte sur la deuxième ». L’une n’exclut pas l’autre, bien entendu. De nouveaux médicaments peuvent ainsi sauver des vies comme améliorer la qualité de vie des personnes. Dans sa liste, le milliardaire place astucieusement de nombreuses startups dans lesquelles il a lui-même investi ou qu’il a aidées avec sa fondation Bill & Melinda Gates. Mais c’est bien normal : après tout, lorsque l’on mise sur une entreprise, c’est que l’on croit qu’elle a le potentiel pour changer la société.

Le nouveau nucléaire

Vilipendé par les écologistes, le nucléaire est pourtant une énergie d’avenir, croit Bill Gates, qui soutient d’ailleurs plusieurs startups dans ce secteur. Mais pas le nucléaire « old school » comme celui des EPR : le milliardaire mise sur les petits réacteurs modulaires (SMR), présentant beaucoup moins de risques financiers et écologiques, comme ceux de NuScale. Les recherches sur la fusion nucléaire pourraient elles aussi bientôt aboutir, fournissant de l’énergie zéro carbone de façon quasi illimitée.

  • Pour quand ? Une dizaine d’années.

Les robots habiles

Si les robots actuels sont très doués pour effectuer des tâches répétitives sur une ligne d’assemblage, ils s’avèrent bien peu agiles pour manipuler individuellement des objets selon leur forme ou leur contexte comme le font les humains. En alliant reconnaissance visuelle, algorithmes de deep learning et robotique, les robots seront, demain, capables de faire aussi bien qu’eux, espère Bill Gates, qui cite l’exemple de Dactyl, une « main » robotisée mise au point par l’association OpenAI.

  • Pour quand ? D’ici 3 à 5 ans.
La main développée par OpenAI a appris à manipuler ce cube de façon aléatoire avec la même dextérité qu’un humain. © OpenAI

Le vaccin personnalisé contre le cancer

Avec près de 10 millions de décès chaque année, le cancer est la deuxième cause de mortalité dans le monde après les maladies cardiovasculaires, selon l’Organisation mondiale pour la santé (OMS). Parmi les centaines de nouvelles approches thérapeutiques, celle de la startup allemande BioNTech a retenu l’attention de Bill Gates. Cette jeune pousse détecte les mutations dans les cellules cancéreuses et utilise le propre système immunitaire des patients pour mettre au point des vaccins visant ces mutations.

  • Pour quand ? En cours d’essais.

La pilule endoscope

L’entéropathie environnementale (EE), vous n’en n’avez jamais entendu parler ? Cette maladie, qui se traduit par une inflammation de l’intestin et entraîne une malnutrition, cause un retard de croissance et du développement psychomoteur. Détectable uniquement par endoscopie, elle pourrait pourtant être mieux diagnostiquée grâce à une pilule électronique à avaler qui va inspecter l’intestin et effectuer des biopsies. Mise au point par Guillermo Tearney, biologiste et ingénieur du Massachusetts General Hospital (MGH) à Boston, elle pourra également servir à traiter d’autres pathologies, comme le cancer du côlon.

  • Pour quand ? Premiers tests en 2019.
Des pilules à avaler inspectent l’intestin pour détecter d’éventuelles anomalies. © Gora, Michalina et al, Nature medicine, 2013

La viande sans viande

En 2050, la planète comptera 9,8 milliards d’habitants qui consommeront 70 % de viande en plus qu’en 2005. Or, la production d’un kilogramme de bœuf requiert 70 fois plus de surface, huit fois plus d’eau et émet neuf fois plus de gaz à effet de terre que la production d’un kilogramme de sojaCultivée in vitro avec des cellules souches ou à base de plantes, la « fausse » viande fait donc l’objet de grosses ambitions de la part de startups comme Beyond Meat ou Impossible Foods, dans lesquelles Bill Gates a d’ailleurs investi.

  • Pour quand ? Aujourd’hui pour la viande végétale, 2020 pour la viande artificielle.
La fausse viande à base de protéines végétales, un alternative « durable » à l’élevage ? © Beyon Meat, Facebook

Les toilettes sans égout

Les WC dans les pays en développement sont un des grands dadas de Bill Gates. Quelque 2,3 milliards de personnes n’ont aujourd’hui toujours pas accès à des sanitaires propres, rappelle-t-il sans cesse, ce qui encourage les gens à déféquer en plein air et favorise la propagation de maladies. En 2011, le philanthrope avait ainsi lancé le « Toilet Challenge » appelant les innovateurs du monde entier à créer des toilettes low costet autonomes. Des dizaines de prototypes ont déjà été présentés.

  • Pour quand ? D’ici 1 à 2 ans.

Les montres connectées ECG

En mai dernier, Apple a annoncé fièrement que sa montre connectée avait sauvé la vie de deux personnes en décelant un rythme cardiaque anormalement élevé. La dernière version de l’Apple Watch est en effet équipée d’une fonction électrocardiogramme (ECG) analysant les impulsions cardiaques. Néanmoins, les appareils actuels dotés d’un seul capteur ne permettent pas de détecter un AVC en temps réel. Cela pourrait bientôt changer : le fabricant américain AliveCor a présenté lors du dernier Congrès de l’association américaine de cardiologie un dispositif à deux capteurs censé détecter certains types d’attaque.

  • Pour quand ? Dès maintenant.

La capture carbone

Pour prévenir le réchauffement climatique, il faudrait enlever 1.000 milliards de tonnes de carbone au cours du XXIe siècle, selon les experts de l’ONU. Pas plus tard que le 26 février dernier, des chercheurs australiens ont présenté une méthode pour capturer et convertir le CO2atmosphérique en carbone solide stockable. Bill Gates cite, lui, les startups Carbon Engineering (dans laquelle il a investi) et Climeworks, qui transforment le CO2 atmosphérique en biocarburant ou en gaz industriel. « C’est encore coûteux et difficile mais étant donné notreincapacité à réduire suffisamment nos émissions, il n’y a pas d’autre option », explique Bill Gates, fataliste.

  • Pour quand ? D’ici 5 à 10 ans.
La startup canadienne Carbon Engineering capture le CO2 atmosphérique pour le transformer en biocarburant. © Carbon Engineering, Facebook

Prédire les naissances prématurées

Quinze millions de bébés naissent chaque année avant terme, dont un million vont mourir à la suite de complications, selon un rapport d’une cinquantaine d’organisations et d’universités. « Demain, une simple prise de sang permettra de savoir si une femme risque un accouchementprématuré », assure Bill Gates. Stephen Quake, un chercheur de l’université de Stanford, a ainsi mis au point un test qui détecte l’expression de certains gènes de l’ARN circulant (en dehors des cellules) associés à un risque de naissance prématurée. Les mères à risque pourraient ainsi être identifiées et prises en charge.

  • Pour quand ? D’ici 5 ans.

Les assistants vocaux intelligents

Amazon AlexaSiriGoogle Home… Les enceintes connectées ont été massivement adoptées aux États-Unis, mais leurs capacités demeurent pour l’instant assez limitées. La compréhension plus approfondie du langage humain combiné à l’amélioration des voix synthétiques permettra bientôt d’avoir une véritable conversation avec les assistants vocaux, assure Bill Gates, qui cite notamment l’exemple de Google Duplex, capable de téléphoner pour prendre un rendez-vous à votre place.

  • Pour quand ? D’ici 1 à 2 ans.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom