Bignona: Enlèvement suivi de viol !

L’une des filles du groupe de 6 otages enlevés samedi dernier, au cours du braquage perpétré à Bignona, dans la région de Ziguinchor, a été violée. Selon les informations du journal Les Echos, elle a été retenue par l’assaillant qui a d’abord libéré 5 otages (3 hommes et 2 femmes). Et, ce dernier l’a relâchée après l’avoir violée. C’est, hier, dimanche 4 novembre qu’elle s’est présentée à la Brigade de Bignona suite à l’audition du premier groupe.

D’après les otages en question, souligne les Echos, un seul homme a pu braquer plus de 20 voitures, des dizaines de motos Jakarta , dépouiller ses victimes et violer une fille.
L’attaque a eu lieu entre 18 et 20 heures samedi dernier. Arme en main et des grenades, l’assaillant qui s’était positionné à hauteur de Diango au carrefour de Marsassoum, a ouvert le feu sur un véhicule 7 places lorsque le conducteur a voulu faire demi-tour, faisant 2 blessés. Les victimes ont été évacuées au centre hospitalier de Ziguinchor.
« En colère, il nous a menacés, en nous disant que nous aurions de sérieux problèmes parce que c’est nous qui avions permis à la voiture de s’échapper. Il a demandé à trois hommes et trois dames dont le chauffeur d’une voiture 4X4, l’autre chauffeur d’une voiture frigorifique, de le suivre. Parmi ses otages, il y avait aussi un élève. Il est parti avec les otages, quelques minutes après. Nous nous sommes dépêchés d’entrer dans nos voitures et nous nous sommes sauvés en prenant la direction de Bignona », raconte un témoin à Les Echos