Démissionnaire, Gérard Collomb va reprendre son poste de maire de Lyon

Dans un entretien au Figaro, le premier édile rhodanien confirme qu’il rend les clés de la mairie au ministre démissionnaire, Gérard Collomb. Ils honorent ainsi le «contrat moral» qu’ils ont passé après l’élection présidentielle.

C’est une photo qui en dit très long. Mardi, lorsque Gérard Collomb a reçu Le Figaro dans les locaux du ministère de l’Intérieur pour annoncer qu’il quittait le gouvernement, il était accompagné de l’actuel maire de Lyon, Georges Képénékian, avec qui il venait de déjeuner.

L’homme, qui a été le premier adjoint de Gérard Collomb à l’Hôtel de Ville avant de lui succéder en 2017 au poste de premier édile, a profité de cet entretien pour confirmer qu’il s’apprêtait à rendre les clés de la capitale rhodanienne à son prédécesseur. Une démission qu’il a remise peu après dans la soirée au préfet du Rhône. Des élections internes au conseil municipal devraient avoir lieu d’ici une quinzaine de jours pour procéder officiellement à l’élection du nouveau maire.