DG AIR SÉNÉGAL.SA : « La Date précise pour le démarrage…


DG AIR SÉNÉGAL.SA : « Je ne peux pas donner une date précise pour le démarrage... Je ne suis pas un sorcier du tout. »« Je ne peux pas donner une date précise pour le démarrage… J’espère qu’avant Avril (…). La précipitation d’aujourd’hui, ce sont les ennuis de demain. On ne peut pas se permettre de l’approximation. On doit être extrêmement sérieux. Si vous construisez une maison solide, il faut faire une fondation solide… »
Philippe Bohn ne veut pas donner hasardeusement de date ou verser dans la précipitation. Pour lui, il s’agit d’y aller doucement, mais sûrement. Le directeur général d’Air-Sénégal Sa, invité du Grand Jury de ce dimanche sur Rfm, confie néanmoins que le lancement de la compagnie avec des vols domestiques devrait pouvoir se faire avant le mois d’Avril prochain.
Avec un capital de 40 milliards, Philippe Bohn estime qu’Air-Sénégal devrait pouvoir compter sur « la  capacité et la solidité de l’engagement de l’État du Sénégal. » Il confie d’ailleurs que  100% du capital est détenu par la Caisse de Dépôt et de Consignations et qu’il n’est  pas du tout prévu que quelqu’un y rentre à 51%. » Il s’agira, pour lui, de laisser à Air Sénégal Sa son pouvoir de décision stratégique.
Par rapport au coût des ATR , Philippe Bohn dira que « Air-Sénégal a payé ses avions à moins de 20 millions d’euros par avion. Les avions ont été achetés à moins de 26 millions de dollars. Nous avons obtenu un très bon deal… Nous espérons avoir une livraison au premier trimestre 2018. Ce qui est demain matin. » Philippe Bohn dira tabler sur 45% de la part des marchés en proposant le meilleur produit disponible, malgré la concurrence en vue. Philippe Bohn se voudra tout de même clair : « Je ne suis pas un sorcier du tout. Je suis un entrepreneur. J’espère être en capacité de faire le maximum. »