LIGUE 1 : Montpellier écrase l’OM (3-0) : Résumé et notes du match

FOOTBALL - Les Montpelliérains ont surclassé une très faible équipe de l'OM...

C’est l’équipe surprise de ce début de saison: Montpellier a corrigé Marseille 3-0 et pris seul la 2e place aux dépens de Lille, dimanche en L1. Gaëtan Laborde a inscrit un doublé et Paul Lasne a corsé l’addition. L’OM est désormais 6e à 6 points derrière Montpellier.

Montpellier est venu à bout de Marseille 3-0 avec une brillante victoire qui s’est dessinée en seconde période. Les hommes de Michel Der Zakarian ont profité d’un adversaire aux abonnés absents dans le second acte pour passer trois buts et s’installer ainsi à la deuxième place du classement. Terrible désillusion pour les Olympiens qui restent quant à eux scotchés à la 6ème position, à six points du MHSC.

Marseille s’est effondré pour de bon à Montpellier (3-0), sa troisième défaite consécutive, et s’enfonce dans la crise pendant que son bourreau grimpe à la deuxième place, dimanche pour la 12e journée de Ligue 1.

Débordé par Laborde, auteur d’un doublé (51e, 62e), et achevé par Paul Lasne (70e), l’OM à l’américaine va connaître sa vraie première crise. Sa défense, avant-dernière de L1 avec 21 buts encaissés, a pris l’eau, et son attaque n’écope plus rien. Et, dans quatre jours, l’équipe de Rudi Garcia risque une nouvelle désillusion, l’élimination de la Ligue Europa, dont elle est finaliste, si elle ne gagne pas à Rome, sur le terrain de la Lazio…

Montpellier, en revanche, est à la fête et prend la place de dauphin du PSG à Lille, à la différence de buts (+13 contre +11), grâce à cette quatrième victoire de rang à La Mosson sans encaisser le moindre but. Meilleure défense à égalité avec le leader (7 buts encaissés), la formation de Michel Der Zakarian a toujours un hérisson derrière et, maintenant, deux taureaux devant, Gaëtan Laborde et Andy Delort, très actif même s’il n’a pas marqué dimanche. Après une première période équilibrée, le MHSC et ses deux attaquants ont montré toute l’envie qui manque à l’OM, accéléré, et surclassé leur voisin méditerranéen, dans une Mosson pleine (19.683 spectateurs). Le club des Nicollin s’est d’ailleurs offert ses deux grands adversaires « régionaux », Nîmes et Marseille, sur le même score.

L’OM va entendre parler encore de son incapacité à battre les « gros », puisque la victoire à Monaco (3-2) en début de saison est à relire à l’aune du classement du club de la Principauté, avant-dernier… Passe encore de perdre le Clasico contre le Paris SG (2-0) mais cette déroute-là fait mal. Très mal. Et Dimitri Payet, qui avait porté son équipe les deux premiers mois, marque un net coup d’arrêt: il a gâché son seul bon ballon en appuyant trop sa reprise avec rebond, passée du coup au-dessus de la barre (33e). Les champions du monde marseillais sont encore plus à la peine. Florian Thauvin a été transparent, Adil Rami dépassé par la fougue des Héraultais et Steve Mandanda, resté immobile sur l’ouverture du score, n’a pas pu éviter la correction ensuite.

La pire défense de l’OM depuis 34 ans

Les Marseillais ont désormais concédé 21 buts après 12 journées de championnat. Une seule défense est plus fébrile que celle de l’OM en Ligue 1, il s’agit de l’arrière-garde de Guingamp, le dernier du championnat (24).

21 buts, c’est aussi le total de buts encaissés le plus élevé à ce stade de la compétition depuis 1984/85 (21 également).

Luiz Gustavo : «On sait qu’on n’est pas bien du tout»