MERCATO : Le PSG réclamerait 242 Milliards CFA pour se séparer de Neymar

À peine revenu en France pour suivre la finale de la coupe de France face aux Herbiers et la fin de saison 2017/2018 avec ses coéquipiers du Paris Saint-Germain, Neymar doit faire face aux incessantes questions sur son avenir. Restera-t-il à Paris ? Voudra-t-il claquer la porte après seulement un an passé en France ?

Autant d’interrogations mêlées au forcing de la presse espagnole qui ont fini par agacer les principaux concernés. Premier à dégainer, le président Nasser Al-Khelaïfi a profité de la dernière de la saison au Parc pour affirmer que son numéro 10 sera Parisien à 2000%. Silencieux sur son avenir depuis de nombreuses semaines, Neymar avait finalement brisé son silence en tweetant son « plaisir de porter le nouveau maillot du PSG. » Et c’est tout. Relancé lors de la remise des trophées UNFP, l’international auriverde s’est en effet montré agacé de devoir s’exprimer sur le sujet à nouveau.

« À chaque période de transfert, on parle, on parle. Moi, en ce moment, je n’ai rien à dire là-dessus. Tout le monde sait ce que je suis venu faire ici, les objectifs que j’ai. Aujourd’hui, mon objectif c’est la Coupe du monde, ce n’est pas de parler de transferts. Sinon, je passerais ma vie entière à parler de cela. C’est un peu embêtant. Parler transferts ? Ça me fatigue. » Et pour El Pais, ces propos et ce tweet en disent long sur le réel désir de Neymar. En clair, le journal espagnol remet une pièce dans la machine et affirme que si le Brésilien n’a pas clairement et explicitement annoncé qu’il restait à Paris une année supplémentaire, c’est tout simplement parce qu’il ne compte pas accéder aux demandes de ses dirigeants.

Le PSG réclamerait 370 M€
Pour être précis, El Pais indique que la direction francilienne attendait un signal plus fort de la part de Neymar, plutôt qu’un simple tweet lors de la sortie officielle de la nouvelle tunique rouge-et-bleu. Et ce n’est pas tout. Le quotidien ibère poursuit son papier en ajoutant que Neymar n’a pas affiché une grande implication à l’heure du choix du nouvel entraîneur ou des possibles recrues. Une affirmation que l’on peut remettre en question, l’option Thomas Tuchel ayant été directement prise par l’émir du Qatar, propriétaire du club. Pas de quoi freiner l’argumentaire du journal qui précise que Neymar a également pris tout son temps pour soigner sa blessure au pied droit. En clair, le joueur aurait pu revenir sur les terrains bien avant s’il l’avait voulu.

Enfin, et ce n’est pas rien, El Pais affirme sans sourciller que tous ces petits détails auraient provoqué une vague de pessimisme au sein de l’État major du PSG. Autrement dit, Al-Khelaïfi ne serait plus surpris de voir le père du joueur l’appeler d’ici la fin du mercato pour réclamer un départ. Pire, Paris aurait déjà fixé un prix au cas où un tel scénario viendrait à se produire. Et ce serait pas moins de 370 M€ qui seraient réclamés. Un tarif qui permettrait de réaliser près de 150 M€ de plus-value sur un joueur ayant coûté 222 M€, mais qui viendrait apporter encore plus de flou sur l’existence d’une possible clause libératoire. Bref, vous l’aurez compris, même si le joueur et le PSG en ont assez, le feuilleton Neymar est très loin de son épilogue !