NAPLES : le roc sénégalais Kalidou Koulibaly ne laisse rien passer (VIDEO)

FOOTBALL -Son tacle plein d’autorité à la 29e minute de jeu restera longtemps dans les mémoires. Déjà très en vue à l’aller, Kalidou Koulibaly a récidivé ce mardi soir. Le roc sénégalais de Naples a mis Kylian Mbappé et Neymar sous l’éteignoir.

Alors que Kylian Mbappé semblait avoir fait la différence pour s’en aller défier David Ospina, Kalidou Koulibaly réussissait un geste défensif aussi efficace que spectaculaire dans les pieds de l’attaquant du Paris SG. Outre cette intervention marquante, le défenseur de Naples a une nouvelle fois prouvé contre les Rouge-et-Bleu qu’il était une assurance tous risques pour Carlo Ancelotti.

Sur la double confrontation, l’international sénégalais n’a réellement été pris en défaut qu’une seule fois, en tout début de rencontre, au Parc des Princes, sur une accélération de Mbappé. Pour tout le reste, l’ancien pensionnaire du FC Metz a été irréprochable. Costaud dans les duels, bon dans les anticipations, rapide dans ses retours et inspiré dans son jeu long, le Lion de la Teranga a fait montre de toutes ses qualités face à la redoutable attaque parisienne.

« O Monstro c’est lui »

Modeste, il n’a pas voulu trop tirer la couverture sur lui en zone mixte après le nul (1-1, 4e journée de Ligue des Champions). « Mbappé et Neymar, ce sont des joueurs qui luttent pour le Ballon d’Or, ce n’est pas facile de défendre sur eux. Ce que je retiens, c’est le travail qu’on a fait en équipe pour les contenir. Le coach avait un plan, on a essayé de s’y tenir et on a fait un bon match. Personnellement, j’ai fait ce que j’avais à faire », a-t-il confié, avouant des difficultés à lire les accélérations des flèches parisiennes.

Toujours est-il qu’il s’est très bien débrouillé. Et la presse ne s’y trompe pas. Le Corriere dello Sport lui a accordé un 7,5/10, avec ce commentaire lourd de sens : « phénoménal, o Monstro c’est lui ». Sous contrat jusqu’en juin 2023 avec les Partenopei, Kalidou Koulibaly devrait, tout comme son compère brésilien Allan, lui aussi encore très performant mardi soir, être assailli de propositions dans les semaines et mois à venir. Didier Deschamps, un temps sur ses traces pour renforcer l’équipe de France, l’a lui déjà laissé filer depuis longtemps.