Le premier hôtel Halal du Japon ouvre face au Mont Fuji

Devenu, au fil des années, une destination phare pour un nombre croissant de touristes étrangers, le Japon est également très prisé par les voyageurs musulmans avides de voir du pays, notamment en provenance d’Asie du Sud-Est.

0
26

Devenu, au fil des années, une destination phare pour un nombre croissant de touristes étrangers, le Japon est également très prisé par les voyageurs musulmans avides de voir du pays, notamment en provenance d’Asie du Sud-Est.

Face à cet essor du tourisme islamique sur son territoire national, le pays du Soleil-Levant a décidé de renforcer son potentiel d’attractivité en proposant des prestations hôtelières de qualité, parfaitement adaptées aux besoins de cette clientèle spécifique, garantissant un séjour d’autant plus agréable que l’éthique musulmane n’aura pas en souffrir, bien au contraire.

A l’avant-garde des tendances, Tokyo, la capitale nippone animée et bigarrée dont les rues grouillent de touristes issus du monde entier, n’a pas hésité à se mettre à l’heure du Halal avant toutes les autres villes importantes du pays. Des restaurants « halalisés », dûment certifiés comme tels, ainsi que des espaces de prière ont ainsi émergé dans son paysage urbain, afin de satisfaire les attentes des visiteurs musulmans qui sont de plus en plus nombreux à y faire une halte dépaysante en toute confiance.

C’est dans ce contexte des plus favorables à l’accueil des amateurs d’évasion venus majoritairement d’Indonésie et de Malaisie, mais aussi du Moyen-Orient, que le Syariah Hotel Fujisan, le premier hôtel de standing officiellement labellisé Halal, a vu le jour au Japon en 2016.

Implanté sur un site d’exception, près des rives du lac Kawaguchi, cet établissement confortable et calme, qui se déploie sur deux étages, offre à sa clientèle un large éventail de services « islamiquement corrects », un accès privilégié aux activités sportives et récréatives près du lac, des visites guidées choisies avec soin, ainsi qu’une vue imprenable sur le point culminant du pays, le majestueux Mont Fuji.

Yamashita Yūji, le président du holding Fujisan Family qui possède l’hôtel, a indiqué que le choix de miser sur le marché touristique musulman s’est imposé après avoir observé, au cours de ces dernières années, la hausse sensible constante des visiteurs en provenance d’Indonésie, de Malaisie et de Singapour. « Pendant des années, les touristes chinois ont constitué la majeure partie des visiteurs étrangers », a-t-il expliqué, renchérissant : « Récemment, force est de constater que des familles musulmanes d’Indonésie et de Malaisie sont de plus en plus nombreuses à venir visiter notre région de Fuji Five Lakes ».

Mais rares étaient les hôtels locaux à concocter des menus halal pour les gourmands et les gourmets, à proposer des espaces de prière et des salles pour les ablutions, à être dotés de huit chambres spacieuses, équipées de tapis de prière et de la précieuse boussole que représente la qibla, et cerise sur le gâteau, à remettre à la clientèle musulmane qui le souhaite des exemplaires du Noble Coran, ainsi que de longues robes pour se recueillir à la gent féminine.

Un espoir qui est renforcé par le volontarisme politique du gouvernement japonais en la matière, à travers sa vitrine officielle qu’est l’Agence nationale du tourisme qui met tout en œuvre pour que le Japon soit un vrai petit coin de paradis pour les touristes musulmans.

 

 

Oumma.com

PARTAGER