IMAGES – Voici les corps des Sénégalais brûlés dans l’attaque à Bangui (déconseillé aux âmes sensibles)

En Centrafrique, le conflit entre musulmans (séléka) et chrétiens (anti-balaka) divise le pays. Deux sénégalais, I. Diallo et Guissé, ont été victimes des affrontements entre les deux groupes. Ils ont été tués par les anti-balaka.

0
144

Deux Sénégalais ont été hier à Bangui, en Centrafrique, les victimes collatérales des affrontements entre musulmans (séléka) et chrétiens (anti-balaka). Il s’agit d’I. Diallo et un certain Guissé, deux commerçants établis dans ce pays avec leurs familles depuis plusieurs années.

Selon L’Observateur, qui donne l’information, les victimes ont été attaquées par les anti-balaka, armés de couteaux et de machettes, alors qu’ils partaient acheter à manger. Ils seront lapidés à mort avant que leurs corps  ne soient brûlés. Le journal précise que le drame s’est déroulé au Kilomètre 5, un quartier de la capitale centrafricaine. Qu’après leur forfait, les meurtriers se sont mis à danser autour des cadavres sans doute pour savourer leur crime.

Lire aussi : Bangui : plus de 16 morts dans l’attaque d’une Eglise

Pour l’Organisation Horizon sans frontières, (HSF) qui vient d’apprendre la mort de deux de nos compatriotes dans conditions atroces en Centrafrique, cela traduit encore une fois de plus l’absence de protection des Sénégalais de l’extérieur.

Dans un communiqué , HSF invite  nos compatriotes à plus de vigilance et exhorte l’Etat à rapatrier ceux qui le désirent  en attendant que la situation se stabilise.
Selon Boubacar Sèye son président, les autorités sénégalaises doivent aussi  rappeler l’ambassadeur de la Centrafrique pour plus d’explications afin de faire cesser au plus vite cette chasse à l’homme.

Toutefois  devant la situation complexe de ce pays, Horizon Sans Frontières invite l’Etat à la neutralité dans cette crise qui secoue la Centrafrique  pour ne pas exposer toute la communauté sénégalaise vivant dans ce pays.

PARTAGER