Pourquoi Samuel Sarr a démissionné du Conseil d’administration de la SAR ?

Samuel Sarr a démissionné du Conseil d’administration de la Société africaine de raffinage pour «convenance personnelle». Il a notifié sa démission à Khadim Ba, Dg de Locafrique, actionnaire dans cette entreprise étatique.

L’annonce a été faite par le Directeur de Locafrique sur les ondes de la Rfm. Khadim Ba dit avoir regretté le départ de Samuel Sarr et estime que c’est une perte pour la Sar. Samuel Sarr, ancien ministre de l’Energie sous Wade, connait, en effet, très bien le secteur.

Samuel Sarr, qui a déclaré dernièrement sa candidature pour la présidentielle de 2019, quitte la barque au moment où la Sar traverse des remous dus à des surfacturations dénoncées par le Dg de Locafrique.

Le candidat déclaré à la prochaine présidentielle a quitté pour convenances personnelles. Khadim Ba considère sa démission comme une perte. En tout cas, il est en train de se battre pour convaincre M. Sar de revenir sur sa décision.

Hier, dans une interview accordée à L’Observateur, le PDG de Locafrique, Khadim Bâ, accusait directement le ministre du Pétrole et des Energies, Mansour Élimane Kane, d’être à l’origine des remous qui secouent ces derniers jours la SAR (Société africaine de Raffinage).

«La SAR ne peut pas être déficitaire, jure-t-il. Il y a des détournements qui sont en train d’être opérés par la direction générale. La Sar a un problème de gouvernance et de management et non de liquidités.»

Khadim Bâ brandit une plainte pour faute de gestion contre la direction de la SAR.

Locafrique est entré dans le capital de la SAR en achetant les actions de Saudi Bin Laden.

L’on se rappelle que Locafrique avait exigé et obtenu la du conseil d’administration de la Société africaine de raffinage (Sar) l’exclusion du directeur général Oumar Diop. Après avoir refusé d’approuver le rapport de gestion 2017, Locafrique Holding qui a mis 46 milliards dans les causes de la raffinerie, avait demandé le départ du Dg pour « fautes lourdes » avant d’être suivi par les autres administrateurs.

Qui plus, la Sar va cette année faire des pertes de 11 milliards FCFA en plus d’un redressement fiscal de 25 milliards .

Tous ces remous serait – il à l’origine de la démission de Samul SARR