Pour satisfaire les dernières doléances des étudiants, Macky Sall va mettre sur la table 50 milliards CFA

Le ministre délégué en charge du Budget, Birima Mangara, a fait savoir que l’Etat va dégager 50 milliards FCfa pour la prise en charge de l’ensemble des mesures prises par le chef de l’Etat devant les étudiants.

«Il nous faut chiffrer l’ensemble des mesures prises qui concernent l’Enseignement supérieur, notamment la pédagogie, les infrastructures et le social. L’ensemble de ces mesures est quasi dans les 50 milliards FCfa».

L’annonce est du ministre délégué en charge du Budget, Birima Mangara, hier, mardi 29 mai, sur les ondes de Sud Fm. Pour la matérialisation des décisions prises par le chef de l’Etat, notamment l’augmentation de la bourse, la diminution du prix du ticket de restauration, Birima Mangara annonce la révision de la loi de finances initiale pour insérer l’ensemble de ces mesures. «Toutes les décisions du chef de l’Etat sont d’application immédiate en matière de finances publiques.

Sur le plan budgétaire, nous avons renvoyé la mise en œuvre de ces textes à octobre», a t-il précisé. Considérons que ces mesures sont applicables dans le cadre de la ligne de cadrage macro-économique, le ministre délégué a fait savoir que le gouvernement va tenir compte de la «marge obtenue grâce au Fonds monétaire international et l’allocation projetée pour le compte des universités dans la loi de finances rectificative». «Le calcul des chiffres est fait sur la base de l’évaluation en matière de remise en état des infrastructures qui ont été impactées par le mouvement», souligne-t-il.

En ce qui concerne la dette contractée par l’Etat du Sénégal auprès des Etablissements privés d’enseignement supérieur (Epes) suite à l’orientation de nouveaux bacheliers, Birima Mangara a fait savoir que «l’Etat du Sénégal est en train d’épurer petit à petit cette créance». «La question de la dette vis-à-vis de l’Enseignement supérieur privé, a été prise en charge depuis 5 à 6 mois. Ça a tiré en longueur car nous n’avions pas le point de vue du niveau de la dette», indique-t-il. Suite au décès de l’étudiant Fallou Sène, Macky Sall a, en recevant les étudiants, annoncé des mesures fortes pour l’améliorer les conditions pédagogiques et sociales des étudiants.

C’est ainsi qu’il a procédé à l’augmentation en portant la demi-bourse de 18.000 à 20.000 Fcfa, la bourse entière de 36.000 à 40.000 Fcfa et la bourse de 3e cycle de 60.000 à 65.000 Fcfa, soit un impact financier d’environ 4 milliards de FCfa. «Ces mesures sur les bourses et allocations entreront en vigueur à compter de la prochaine rentrée d’octobre – novembre», avait-il déclaré. Avant de poursuivre : «les mesures sociales portant sur les bourses, les aides sociales et la baisse du prix des tickets sont évalués à la somme de 8 milliards 160 millions de Fcfa». Le chef de l’Etat a fait savoir que «les moyens de transport mis à disposition des universités, écoles et instituts sont évalués à 1 milliard 500 millions». Sud Quotidien