#Sen Café Actu du 17 avril 2018: Les Points essentiels de l’actualité

A la Une: Le verdict du procès de Barthelemy Dias connu ce matin, Parrainage: Macky Sall explique le projet, l’opposition se radicalise, le Khalife de Touba appelle au calme, Karim Wade s’est finalement inscrit sur les listes électorales au Kowet

1-Mardi lourd: Délibéré du procès de Barthélemy Dias ce mardi. Le procureur avait requis 2 ans de prison contre le maire de Mermoz. Les députés de l’opposition se réunissent ce mardi chez Pape Diop de Bok Guiss Guiss pour affiner leur plan contre le vote jeudi de la loi sur le parrainage. Les députés de Benno aussi font face à la presse cet après midi, le mouvement Y en a marre dans la melée à travers un point de presse ce mardi

2-Procès Imam Ndao et compagnie: les avocats des présumés terroristes ne veulent pas que la presse relaye les débats du procès. Bizarre attitude que celle des avocats comme Massokhna Kane qui a demandé l’exclusion des journalistes du tribunal. Heureusement que le juge a refusé cette requête inique

3-Karim s’est inscrit sur les listes électorales hier au Koweit et le fait savoir: Karim Wade a envoyé une vidéo sur laquelle on le montre faire la procédure d’inscription auprès de la commission administrative

4-Macky Sall apporte des éclaircissements sur le projet de loi sur le parrainage: Le Chef de l’Etat a expliqué les raisons qui sont derrière la modification de la loi pour assainir le jeu démocratique et rationaliser le nombre de candidatures aux élections. Il révèle que s’il n’y a pas de consensus, la loi de la majorité fera foi

5-Risques de troubles: La société civile chez le khalife général des mourides pour que le saint homme calme les acteurs politiques à quelques jours du vote du projet de loi sur le parrainage. La délégation était conduite par Alioune Tine en présence des organisations comme le Forum du justiciable

6-Crime raciste d’un sénégalais en Algérie: Un immigré dont le nom n’est pas dévoilé a été mortellement agressé en Algérie, pays qui a décidé d’expulser par la force les immigrés africains selon l’ambassadeur du Sénégal qui s’est confié à la Rfm

7-Situation de guérilla à la SAR: La raffinerie nationale fait l’objet de guéguerre entre un DG accusé par son conseil d’administration de malversations sur 400 milliards CFA