SenCaféActu du 31 octobre 2018 : le résumé de l’actualité au Sénégal

A la Une du Sénégal : Alerte sur l’état du bateau Sitoe Diatta, Affaire Sonko-Mamour Diallo: toujours pas de plainte, des sénégalais demandent la lumière et l’intervention du ministre de la justice, Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus lancé aujourd’hui

1-Alerte : le bateau Aline Sitoe Diatta qui assure la liaison Dakar-Ziguinchor inquiète les usagers qui interpellent les autorités maritimes pour régler les problèmes de surexploitation et de défaillances du bateau avant que l’irréparable ne se produise au Sénégal

2-Qui se cache derrière les entreprises qui exploitent nos ressources minières : L’ITE met les noms des exploitants des ressources nationales dans un registre qui sera rendu publique cette semaine

3-Affaire Mamour Diallo-Ousmane Sonko portant sur un présumé détournement de 94 milliards : Des citoyens activistes s’en mêlent et réclament la lumière. Une semaine après l’annonce d’une plainte du directeur des impôts Mamour Diallo contre Sonko, des citoyens demandent pourquoi la plainte n’est toujours pas déposée contre le président de Pastef et réclament l’intervention du ministre de la justice sénégalais

4-Lutte contre le cancer du col de l’utérus : le vaccin tant attendu par les femmes lancé aujourd’hui au Sénégal. Pour épargner les jeunes et futures adultes, la vaccination démarre avec les filles de 9 ans

5-Seydou Guèye porte-parole de l’APR : « Rien ne dit que Khalifa Sall ne sera pas candidat à la présidentielle » révèle le SG du gouvernement du Sénégal à nos confrères de TV5

6-La guerre de l’eau, épisode 1 : Véolia et la SDE toutes deux perdantes devant SUEZ pour le contrat d’affermage et la distribution de l’eau ont déposé leur premier recours au ministère de l’hydraulique. Les deux sociétés sont décidées à se battre jusqu’au bout pour annuler le contrat signé avec SUEZ

7-Insultes et dérives sur le net : l’association sénégalaise des victimes du net et des réseaux sociaux veut la peau des insulteurs et ne lâche pas les institutions en charge de la protection en ligne des citoyens. Moustapha Gaye le président de l’association, qui a pris l’attache de la CDP, veut que le gouvernement aille jusqu’au bout pour préserver la dignité et la vie privée des citoyens