(VIDEO) – FRANCE : Les larmes d’une maman bouleversent les internautes après que son enfant déficient ait été interdit d’école

Sa vidéo a été vue deux millions de fois en moins de 48 heures sur les réseaux sociaux. Une habitante de Bully-les-Mines en France explique que son fils de 6 ans, qui souffre d'une sévère épilepsie, a été déscolarisé après une crise plus importante. La direction de l'institut répond, et cherche des solutions.

0
52

Les larmes d’une habitante de Bully-les-mines, dans le Pas-de-Calais en France bouleversent les internautes. Coralie Cambelin a posté ce jeudi une vidéo, sur Facebook, où elle raconte l’histoire de son fils, Oscar, 6 ans.

Il est épileptique sévère, scolarisé à l’Institut d’éducation motrice (IEM) Sévigné à Béthune (France). Après une crise plus importante que les autres, la semaine dernière, la direction de l’établissement a décidé de ne plus l’accueillir comme avant. Seulement un jour par semaine.

La vidéo, où cette mère dénonce la situation, a été vue deux millions de fois en moins de 48 heures.

La direction cherche des solutions

La direction de l’Institut d’éducation motrice de Béthune a reçu la famille, jeudi puis vendredi matin. Elle a demandé du renfort à l’Agence régionale de santé (ARS) et à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), pour accueillir Oscar plus d’une journée par semaine. En attendant une solution durable dans un autre établissement, où sa demande est en attente depuis un an.

Nous mettons tout en oeuvre pour accueillir Oscar plus d’une journée par semaine

Marc Witczak, le directeur du pôle IEM Artois en France, qui gère l’institut de Béthune, se dit « tout à fait avec la famille, pour trouver la meilleure solution possible dans cette attente d’un établissement plus adapté. Mais il faut aussi savoir que nous avons fait une proposition pour qu’Oscar soit accueilli à l’IEM de Liévin, qui a un plus grand encadrement médical. Les parents ont refusé cette solution. Je respecte le choix de la famille« .

Ce vendredi, Oscar a pu se rendre à l’institut.