A Rosso, le viol et le meurtre d’une fillette de 5 ans émeut la population

C’est la consternation à Rosso après la découverte du corps d’une fillette âgée de 5 ans. Les éléments de la direction régionale de sûreté urbaine de la commune ont mis la main sur l’auteur présumé des faits qui auparavant l’avait violé avant de commettre son forfait final. 

Un meurtre odieux ! Le mis en cause arrêté dimanche dernier a reconnu les faits. Il habitait au quartier N’Diourbel-Extension, situé non loin du palais de justice de Rosso. 

A rappeler que depuis un certain temps au Sénégal, les meurtres d’enfants sont fréquentes. Le dernier cas s’est produit lundi dernier à Ziguinchor. Maïmouna Barry, 4 ans, a été enlevée puis égorgée à Kantène, dans la commune de Niaguis, à Ziguinchor. Un suspect aurait été interpellé avec des habits tâchés de sang.

Dans son édition du mercredi 15 janvier, le journal « Vox Populi » faisant le décompte macabre rappelle qu’en un an, au moins six 6 enfants de moins de 10 ans ont été tués dans les mêmes conditions.

Le journal cite le cas de Ndiaye Gueye, égorgée puis abandonnée dans un sachet à l’intérieur d’un bâtiment en construction à Mbour.

Le 26 septembre dernier, selon nos confrères 2 enfants ont été également égorgés dans leur domicile de Yoonu Darou à Touba. Aux Parcelles assainies, le 23 avril 2019, un père y a tué son fils à coups de barre de fer. Puis, Amadou Seydi qui a été retrouvé, le 28 février 2019, mort, son corps mis dans un sac de riz, et jeté dans les filaos bordant la mer de Malika, en banlieue dakaroise.

Le présumé meurtrier, Mouhamed Thiam, un boutiquier, a déclaré avoir agi par vengeance car le père du petit lui aurait jeté un mauvais sort.

En attendant la fin de l’enquête, il risque la peine capitale pour son acte ignoble.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom