Un appel vidéo sur « Facetime » d’apple, sauve la vie d’une femme victime d’un AVC

Lors d’un appel vidéo avec FaceTime sur son iPhone, une américaine a fait un AVC. Heureusement, sa sœur avec qui elle était en ligne s’en est très vite rendu compte. Alors que son visage s’affaissait et qu’elle avait du mal à s’exprimer, elle a pu appeler les urgences et est aujourd’hui sauvée. Malheureusement, elle conserve un handicap. Néanmoins, c’est une nouvelle histoire qui prouve que la technologie peut aussi permettre de sauver des vies !

C’est une conversation sur iPhone qui aurait pu prendre une tournure bien différente. Heureusement, Opokua Kwapong, qui vit seule à New York, était en conversation vidéo avec sa sœur grâce à FaceTime. La femme de 58 ans ne se sentait pas bien et sa sœur l’a rapidement remarqué. Grâce à FaceTime, elle a pu conseiller sa sœur souffrante depuis Manchester, en Angleterre ! Aujourd’hui, la femme de 58 ans n’a aucun doute à ce sujet : « FaceTime m’a sauvé la vie ».

Opokua reconnaît aujourd’hui que FaceTime lui a “sauvé la vie”. Cette application développée par Apple et accessible sur périphériques iOS et ordinateurs Mac permet tout simplement de converser avec ses contacts au travers de la vidéo.

Phonandroid nous rapporte cette histoire. Opokua est une femme de 58 ans vivant seule à New-York. Un après-midi, au sortir d’une sieste, elle reçoit un appel vidéo de sa sœur Adumea, quant à elle domiciliée à Manchester. Adumea ne tarde pas à remarquer que quelque chose ne va pas chez sa sœur.

Via FaceTime, sa sœur remarque que son visage est en train de s’affaisser

Opokua confirme à Adumea qu’elle se sent fatiguée et qu’elle présente des difficultés à se déplacer. La sœur d’Opokua lui conseille alors de s’administrer un aspirine. Mais la quinquagénaire ne parvient pas à prendre un verre d’eau. Adumea constate que le visage de sa sœur s’affaisse. Pour elle, l’heure est désormais à l’urgence : Opokua doit consulter un médecin sans plus attendre.

Bien que ne prenant pas la pleine mesure de son état, alors qu’il lui est de même devenu compliqué de s’exprimer, Opokua consent à raccrocher et à composer le 911, les secours américains.

Paralysée du côté gauche mais sauvée

Opokua est prise en charge, et les scanners de révéler la présence d’un caillot dans son cerveau. La New-yorkaise est finalement sauvée, même si elle demeurera paralysée du côté gauche. Sa vie n’en sera cependant pas tant impactée que cela, du moins sur le plan professionnel, car cette même application lui permettra désormais de travailler à distance.

On rappellera que le 112, numéro d’appel d’urgence, est à composer si l’on se trouve avec une personne présentant ces signes avant-coureurs d’un AVC, ou si l’on en est soi-même atteint : difficulté voire impossibilité de sourire, bouche et yeux affaissés, difficulté à lever les bras et difficulté à s’exprimer et à comprendre les dires d’autrui.

Les smartphones permettent déjà d’améliorer notre santé en nous rendant plus actifs. Et à toutes fins utiles, voici le test FAST qui permet  de diagnostiquer rapidement un AVC :

  • Face – faiblesse faciale : la personne peut-elle sourire ? Sa bouche et ses yeux sont-il affaissés ?
  • Arm – faiblesse des bras : la personne peut-elle lever les deux bras ?
  • Speech – difficultés d’élocution : la personne peut-elle parler clairement et comprendre ce que vous dites ?
  • TIme – il est temps d’appeler le 112 : un seul de ces signes suffit pour alerter les secours !

http://www.phonandroid.com/facetime-application-visioconference-apple-lui-sauve-la-vie.html

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom