Assassinat de Jamal Khashoggi : le motif était « politique » et « prémédité » selon Erdogan

Le meurtre du journaliste a été “planifié, affirme le président turc, nous avons des éléments solides en ce sens”. Recep Tayyip Erdogan s’exprimait, mardi 23 octobre, devant le Parlement à Ankara, trois semaines après la mort du journaliste Jamal Khashoggi, à l’intérieur du consulat du royaume à Istanbul.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a détaillé mardi 23 octobre les résultats de l’enquête sur la mort de Jamal Khashoggi. Pour M. Erdogan, les preuves solides tendent à démontrer que le meurtre du journaliste et dissident saoudien, le 2 octobre à l’intérieur du consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, a été planifié des jours à l’avance.

Selon l’enquête turque, trois agents saoudiens sont arrivés en Turquie la veille de la disparition du journaliste. Le trio, a ajouté M. Erdogan, s’est rendu dans une forêt proche d’Istanbul ainsi qu’à Yalova, une ville bordant la mer de Marmara, à 90 km au sud d’Istanbul. Deux sites où la police turque, qui n’a toujours pas retrouvé le corps de Khashoggi, a procédé à des fouilles.

Le système de vidéosurveillance du consulat « désactivé »

M. Erdogan a par ailleurs confirmé que quinze Saoudiens étaient arrivés à Istanbul le jour même de la disparition de Khashoggi. Il a ajouté que le système de vidéosurveillance installé à l’intérieur du consulat saoudien avait été « désactivé ».

« Je ne doute pas de la sincérité du roi Salman », a déclaré le président turc tout en demandant qu’une enquête indépendante soit menée. « Le consulat [d’Arabie saoudite à Istanbul] est un endroit à l’intérieur des frontières de la République turque, a insisté M. Erdogan. La convention de Vienne et les règles internationales ne peuvent en aucun cas interdire les enquêtes sous couvert d’immunité diplomatique. »

« La conscience internationale ne sera apaisée que lorsque toutes les personnes impliquées, des exécutants aux commanditaires, auront été punies », a ajouté M. Erdogan qui souhaite que les suspects arrêtés en Arabie saoudite « soient jugés à Istanbul ».

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom