« Assommé » par le livre de Pape Alé Niang, le ministre Cheikhou Oumar Anne « tord » la langue française et devient la risée du web

En voulant apporter une réplique au livre scandale de Pape Alé Niang, le Ministre de l’enseignement supérieur du Sénégal a scandalisé les internautes avec un français  « terne » à la limite lamentable ! Il s’exprimait lors du «cleaning days» organisé ce samedi à Ndioum et coïncidant avec la présentation du livre du journaliste de Dakar Matin.

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont été scandalisés par la qualité du français du ministre sénégalais de l’enseignement supérieur qui réagissait suite à la sortie du livre de Pape Niang sur sa gestion scandaleuse du COUD. Certains internautes l’ont qualifié de terne et d’autres de honteux dans un pays qui regorgent d’intellectuels de haut niveau « comme son prédécesseur Mary Teuw Niane ».

Nous avons sélectionné certains de ces commentaires sur twitter et sur Facebook qui nous semblaient les plus pertinents. 

Un français assez terne ! Un ministre censé mener la politique du gouvernement en matière d’enseignement supérieur au Sénégal, devrait bien manier le français selon l’internaute Ousmane Ly.

La phrase du ministre : « Aujourd’hui, il est arrivé le moment que je me dresserais devant eux » prouve à suffisance qu’il n’est pas plus élaboré que celui de nos miss selon « Altérité » un autre internaute. Dans un ton ironique il soutient :

« J’ai dû contraindre mon correcteur automatique à accepter sa phrase. Son français est laborieux, pas plus élaboré que celui de nos miss… »

L’internaute ABG lui pense que : « En faire [Cheikhou Oumar Anne] un ministre de l’enseignement supérieur est un signe d’irrespect sans fin. Dans un pays avec autant de personnes capables et lettrées. »

Devrons nous comprendre à travers cette réaction catastrophique du  ministre qu’il traîne des lacunes en français ou tout simplement le livre de Pape Alé Niang sur sa gestion catastrophique du COUD l’a assommé au point qu’il ne pouvait même pas aligner des phrases correctes. 

Autre grosse erreur de communication du ministre qui nous rappelle celui de Macky Sall lors de la journée de lancement des « cleaning days » c’est le maillot de l’ASC Milan qu’il arboré.

 

Ainsi nous pouvons déjà supposer que la journée de nettoyage était un échec notoire de la part du ministre qui voulait, à travers son geste, donner  l’exemple aux populations de sa localité. Conséquence le « cleaning day » à Ndioum s’est transformé en « dirty french language day » !

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom