AUCHAN : La fin d’un modèle dans la grande distribution ?

Le groupe français Auchan Holding, propriétaire des magasins Auchan, a accusé une perte nette de 1,145 milliard d’euros en 2018. Cette perte sèche illustre d’abord la fin d’un modèle dans la grande distribution.

Plus d’un milliard d’euros de perte sèche. Le groupe français Auchan Holding, propriétaire des magasins Auchan, de la banque Oney et de la foncière Ceetrus, a accusé une perte nette de 1,145 milliard d’euros en 2018, plombé par des dépréciations dans son pôle distribution qui devra entamer un “redressement” en 2019.

Cette perte sèche illustre d’abord la fin d’un modèle dans la grande distribution. L’hypermarché et sa galerie marchande, qui a été l’alpha et l’oméga pendant des années, est en train d’évoluer. Carrefour a été confronté à la même mutation, il y a quelques mois. La guerre des prix bas, la recherche de la qualité, la volonté de privilégier des circuits courts, une population qui vit de plus en plus en ville, le e-commerce, les drives… Tout cela rend l’hypermarché moins attractif.

Auchan, qui incarne clairement ce modèle, doit maintenant se réformer. La Direction assure qu’il n’y aura pas de suppressions d’emplois en France pour l’instant, mais on va sans doute regrouper des entrepôts pour faire des économies d’échelle, comme vendre certains magasins, geler ou supprimer des rénovations de sites et des programmes d’innovation pour redresser les comptes.

La chance du groupe Auchan, c’est qu’il est au sein de la galaxie Mulliez, qui possède aussi Decathlon, Boulanger, Kiloutou, Flunch et Norauto. Cela peut offrir des passerelles pour reclasser les salariés.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom