Automobile : Le Japon aurait appelé à une fusion de Nissan et Honda

Nouvelles révélations sur Nissan. Le gouvernement japonais aurait poussé le constructeur automobile (filiale à 43% du géant français de l’automobile Renault) et son concurrent et compatriote Honda à discuter fusion à la fin de l’année dernière, sur la base de sources proches du dossier, relayées par le quotidien britannique Financial Times.

Les deux constructeurs automobiles auraient toutefois immédiatement refusé l’idée… Depuis, les comptes des constructeurs automobiles ont nettement pâti des retombées massives de la pandémie de coronavirus… Certaines voix s’étaient élevées par ailleurs en faveur d’une fusion Renault-Nissan, mais cette option a suscité de nombreuses critiques et levées de boucliers…

Nissan a annoncé fin juillet prévoir une perte nette de 670 milliards de yens sur son exercice 2020/21, soit 5,4 milliards d’euros, similaire à celle subie en 2019/20. Au premier trimestre de son nouvel exercice (avril-juin), le groupe a accusé une perte nette de 285,6 milliards de yens (2,3 milliards d’euros), contre un petit profit de 6,4 milliards de yens un an plus tôt. Le groupe a accusé une perte opérationnelle de 153,9 milliards de yens sur le trimestre écoulé, et prévoit une perte d’exploitation de 470 milliards de yens sur l’ensemble de l’exercice, un chiffre nettement supérieur aux attentes du marché.

Ses ventes trimestrielles se sont écroulées de 50,5% sur un an, à 1.174,2 milliards de yens (9,5 milliards d’euros), et le groupe s’attend à ce qu’elles reculent de 21% sur l’ensemble de l’exercice, à 7.800 milliards de yens. “La pandémie a eu un impact sévère sur nos opérations”, a résumé le directeur opérationnel du groupe Ashwani Gupta, lors d’une conférence de presse en ligne.

Comme de nombreux constructeurs automobiles, Nissan a été forcé de suspendre sa production dans le monde entier ces derniers mois. Ses usines ont désormais redémarré mais tournent largement en deçà de leurs capacités, en raison d’une demande automobile en berne. En volume, les ventes du groupe sur le trimestre écoulé ont chuté de 47,7% à 643.000 véhicules. Elles ont reculé de 33,7% au Japon et de 49,5% aux Etats-Unis.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom