Ce qu’il faut savoir sur le meurtrier présumé de Tamsir Sané

On en sait un peu plus sur le présumé meurtrier du commandant de Brigade de Koumpentoum. Si son nom à l’état civil est Idrissa Sow, «L’As» a appris qu’il est connu sous le sobriquet de Koukalel. Agé d’environ trente ans, le jeune homme est connu comme étant un malfaiteur. 

Cité à plusieurs reprises dans des cas de cambriolage et d’attaques de coupeurs de routes, il a séjourné plusieurs fois en prison. Mais souvent, il est libéré au bout de quelques mois de détention.

Il y a quelques années, il s’était réfugié à Koussanar où il a été également cité dans l’attaque contre une station d’essence. De retour à Méreto, il mène une vie de Pacha, mais on ne lui connaît aucune activité. A bord de sa moto, il passe son temps à flâner dans les villages environnants s’attirant beaucoup d’ennemies.

D’ailleurs, d’après des sources de «L’As», le fils du chef de village et Moustapha Diallo, le président de la Commission distribution de semence, et président du Comité de santé de la commune de Méréto qui ont été mis dans le panier à salade hier avec leurs épouses et enfants, ont toujours eu des relations heurtées avec le quidam. Nos sources soupçonnent Koukalel de les avoir cités en guise de représailles.

Quoi qu’il en soit, la Gendarmerie est en train de ratisser large, elle saura distinguer le vrai du faux. Commune rurale située dans l’arrondissement de Bamba Thialène, département de Koumpentoum, région de Tambacounda, Méréto dispose d’un poste de gendarmerie depuis seulement deux ans. Le hic, c’est que les pandores n’ont même de véhicule pour se déplacer dans cette zone où le grand banditisme a droit de cité. C’est dire que l’Etat a une part de responsabilité dans cette insécurité ambiante.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom