Citée dans le scandal du PRODAC : La journaliste Maimouna Ndour Faye s’en lave à grande eau

La journaliste Maimouna Ndour Faye brandit ses preuves après avoir été mise en cause dans le scandale de l’affaire programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), qui a été à l’origine de la démission du ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang.

La patronne de l’agence de communication 3M Universel, avoue avoir exécuté le marché en question, tout en précisant qu’elle n’avait aucun rapport avec Prodac, mais plutôt avec la société Locafrique, qui est une structure privée.

« C’est avec regrets que la direction du cabinet 3M Universel a appris dans une certaine presse qu’il serait cité dans un rapport concernant la gestion du Prodac », note-t-elle dans le quotidien Las.

Maimouna Ndour Faye nie toute idée de « prestations fictives ». « Nous nous inscrivons en faux dans le document de l’Igf. 3M Universel est une entité privée et ne peut nullement disposer de fonds publics. Les pièces justificatives des prestations réalisées par les médias en sont des preuves irréfutables. C’est pourquoi nous nous inscrivons en faux contre les conclusions de ce rapport et en assumons la pleine responsabilité. Notre image est à ce prix », assène la journaliste.

 

 

PARTAGER