Coronavirus : Avec un nouveau bilan de 362 morts, l’épidémie actuelle désormais plus meurtrier que le SRAS

Un bilan officiel de 57 décès supplémentaires a été enregistré lors de la seule journée de dimanche. Conséquence, les Bourses de Chine s’effondrent ce lundi de presque 9 % dans des marchés paniqués par l’épidémie.

Le nombre de décès est donc passé à 362 morts, et dépasse ainsi le nombre de victimes de l’épidémie de Sras en 2002-2003, qui était de 349 en Chine continentale. Par ailleurs, la commission provinciale de la Santé fait état également de 2 103 nouveaux cas confirmés d’infection dans la province de Hubei, ce qui porte à plus de 17 000 le nombre de cas confirmas au niveau national.

Une épidémie plus meurtrière que le Sras

Il y a désormais en Chine continentale (hors Hongkong et Macao) plus de morts dus à ce coronavirus qu’à l’épidémie de Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), qui y avait fait 349 victimes en 2002-2003.

Le bilan quotidien de 57 morts est également le plus lourd depuis le début de l’épidémie en décembre.

Le virus a en outre fait un mort pour la première fois en dehors de Chine : un Chinois de 44 ans originaire de Wuhan qui a succombé aux Philippines, avait annoncé dimanche matin l’OMS.

Accueil des premiers malades dans un hôpital construit en 10 jours

La très grande majorité des décès et des cas de contamination par le nouveau coronavirus sont à déplorer à Wuhan et dans sa province, le Hubei, où quelque 56 millions d’habitants sont coupés du monde depuis le 23 janvier.

Face à un système hospitalier débordé, la ville devait accueillir lundi ses premiers malades dans un hôpital construit dans le délai record de 10 jours.

La construction de cet « Hôpital de la montagne du Dieu du Feu » a eu lieu à grand renfort de propagande, avec des images diffusées en boucle à la télévision.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom