COVIDOM : Voici la nouvelle application gratuite pour vous faire diagnostiquer du coronavirus sans bouger !

Une solution de télésuivi à domicile pour les patients porteurs ou suspectés Covid-19 vient d’être lancée par l’AP-HP. Elle est déjà en production dans deux hôpitaux parisiens.

Elle se trouve sur les plateformes de téléchargements des smartphones. Elle, c’est “Covidom”, la nouvelle application créée par un centre hospitalier universitaire à dimension européenne, L’AP-HP et une PME française Nouveal e-santé. Cette application promet un suivi en temps réel des patients atteints du coronavirus.

Une application e-santé contre le coronavirus

Alors que le confinement est de plus en plus prôné par les médecins et les centres hospitaliers, certains patients porteurs du coronavirus ou “suspectés du Covid-19 sans signe de gravité (pourront) bénéficier d’un télé suivis à domicile via des questionnaires médicaux proposés une ou plusieurs fois par jour, en complément de mesures de confinement” explique l’AP-HP dans son communiqué.

Déployée depuis le 9 mars dans les hôpitaux de Bichat et Pitié-Salpétrière à Paris, l’application Covidom commence à faire ses preuves. Concrètement, le patient doit répondre quotidiennement à un questionnaire sur l’application e-santé et en fonction de ses réponses, des alertes peuvent être générées.

Un diagnostic à distance

Via cette application, un médecin inclut le patient dans le processus médical. La personne infectée pourra ainsi suivre en temps réel l’évolution de ses symptômes. “Par exemple en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient, l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge” indique le centre hospitalier européen.

Gros bémol, l’utilisation de l’application est soumise à une activation de compte depuis “la page de connexion Covidom” d’un établissement de santé. Ainsi, Covidom n’est pas utilisable seule pour commencer la démarche de consultation à distance. C’est pourquoi, de rappeler qu’en cas d’urgence immédiate, le patient doit se mettre en relation avec le 15.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom