CRIMEE : 18 adolescents morts après l’attaque à l’explosion d’un lycée technique (Vidéo)

Une attaque dans un collège à Kertch, en Crimée, a fait au moins 18 morts et une cinquantaine de blessés dont la plupart sont des adolescents, ce mercredi.

Un élève de 18 ans a ouvert le feu dans le lycée technique où il étudiait mercredi 17 octobre à Kertch, en Crimée, tuant une vingtaine de personnes, avant, affirment les autorités, de se suicider. L’attaque, qui a été suivie d’une explosion à l’intérieur du bâtiment selon des témoins, a eu lieu en fin de matinée dans cette ville de la péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014.

« L’auteur de l’attaque s’est suicidé avec une arme. C’est un élève de quatrième année de cet établissement. Son corps a été découvert dans la bibliothèque », a déclaré le Premier ministre de Crimée Sergueï Aksionov à la télévision, ajoutant que l’auteur de la tuerie n’avait « pas d’antécédents judiciaires ».

L’enquête pour « acte terroriste » requalifiée en « meurtre »

Le bilan provisoire est de 19 morts et d’une quarantaine de blessés, selon les services de secours locaux qui n’ont pas précisé si ce chiffre prenait en compte le meurtrier présumé. « L’examen préliminaire des corps indique que (les victimes) sont mortes de blessures par balle », a précisé le Comité d’enquête.

Cet organisme chargé des grandes affaires criminelles en Russie a fait savoir que le tireur s’appelait Vladislav Rosliakov et était âgé de 18 ans. Le mobile de cette tuerie est pour le moment inconnu. Selon Sergueï Aksionov, l’assaillant, qui recevait une bourse pour ses études, n’avait jamais fait preuve d’agressivité dans son collège.

L’attaque a été requalifiée en « meurtre » alors qu’une enquête avait d’abord été ouverte pour « acte terroriste », a précisé le Comité d’enquête.

Ce dernier aurait ouvert le feu sur des élèves et professeur de l’établissement et fait exploser un engin bourré d’objets métalliques dans la cantine, avant de se donner la mort à l’aide de son arme. Les enquêteurs affirment que plusieurs adolescents ont été tués par balle..

Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé un « acte criminel » depuis Sotchi, où il reçoit son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom