Décès du jeune Cheikh Coly : Le préfet de Bignona annonce l’ouverture d’une enquête

La chaîne Walftv a informé de la mort d’un manifestant à Bignona dans la région de Ziguinchor. Un jeune homme du nom de Ibrahima Coly âgé de 20 ans aurait été tué par balle au cours des échauffourées avec les forces de l’ordre.

Le préfet de Bignona n’a pas tardé à réagir aprés la mort du jeune Cheikh Coly, ce jeudi lors des échauffourées entre la population et l’armée.
 
L’autorité préfectorale qui confirme le décès du jeune originaire de Baïla a fait savoir qu’une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances de sa mort. Ainsi, il a appelé au calme et à la sérénité. 
 
De plus, il invite les manifestants à de meilleurs sentiments. Non sans indiquer que les forces de défense et de sécurité sont là pour préserver la paix et la stabilité du pays. Le préfet renseigne par ailleurs quil a été lui-même victime de ses échauffourées.
 
“Même ma maison a été attaquée ce mercredi vers 21h. Elle a été caillassée et mon véhicule de fonction a été endommagé ». Pour rappel, depuis hier, la population manifeste contre l’arrestation du leader de Pastef, Ousmane Sonko poursuivi  pour trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée.

Qui est la victime ?

On en sait un peu plus sur l’identité de l’un des manifestants qui a été tué dans les heurts d’hier à Bignona dans le Sud du pays. Il s’agit de Cheikh Ibrahima Coly, résident à Manguiline et originaire de Baila. L’élève a succombé à ses blessures sur la route au cours de son évacuation, alors que deux autres victimes ont été acheminés à l’hôpital. Un petit garçon a été également blessé.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom