DERNIÈRE MINUTE : La musique sénégalaise en deuil après le décès de Solo Cissokho !

Le joueur de kora, Solo Cissokho, n’est plus. Selon plusieurs autres médias l’artiste est décédé samedi à Oslo, la capitale de la Norvège.

Âgé de 56 ans, l’ancien élève du Lycée Djignabo qui a abandonné ses études pour suivre les traces de son père, Djaly Kémo Cissokho, animateur à la chaine 4 de la RTS, est décédé ce jour suite à une longue maladie qui l’a obligé, ces dernières années, à quitter les scènes musicales et autres festivals d’été.

Issu d’une longue lignée de griots et de cantatrices mandingues, Ibrahima Solo Cissokho a d’abord conquis le cœur de ses congénères de Ziguinchor où il se produisait souvent dans les rencontres publiques: baptêmes, mariages et autres cérémonies.

Fort de ces succès conquis localement, Solo Cissokho s’est lancé à la conquête du Sénégal, d’abord. Du monde ensuite. La France premier pays occidental à lui avoir ouvert les portes des grandes scènes n’a pas su le garder sur son sol; obligeant ce natif de Lyndiane à remonter plus en haut, dans l’hémisphère nord, où il a fini par s’installer, il y a de cela plus de deux décennies. A Oslo, en Norvège.

Virtuose de la Kora, Solo Cissokho -qui a fait des duos légendaires avec de grands noms de la musique- a réussi à transmettre le virus de la world-music à tous ses frères et sœurs comme à ses neveux, alors que son père, Djaly Kémo Cissokho, rêvait d’une carrière de bureaucrate pour lui.

L’homme, qui a tiré sa révérence ce samedi, est d’abord un grand-frère pour tous les jeunes de Ziguinchor avant d’être cette icône mondiale qui partagé les scènes du violoniste indien Subramaniam, les Touré Kunda, Youssou Ndour, Ali Farka Touré etc… Dans la capitale du sud où la nouvelle de son décès est parvenue en début de soirée de ce samedi, les cœurs sont lourds et les visages marqués.

Samarew infos présente ses sincères condoléances à Fily Cissokho, Sadio, Sékou Keïta, Mahawa Cissokho, Aliou, Maher et à toute la jeunesse de Ziguinchor. Et prie Allah d’accueillir Ibrahima Solo Cissokho dans Ses paradis les plus beaux. Amen.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom