France : Décès de Adramé Ndiaye, ancien pivot des Lions du basket du Sénégal dès suite de la Covid-19

L’ancien pivot de l’équipe nationale masculine de basket du Sénégal, Adramé Ndiaye, est décédé ce jeudi en France des suites du Covid-19. L’ancien basketteur était âgé d’une soixantaine d’années.

Champion d’Afrique en 1980 à Rabat (Maroc) à l’âge de 22 ans, le défunt a joué à l’ASFO (Association sportive des fonctionnaires), à Bopp avant de s’expatrier en Côte d’Ivoire, en France et plus tard à Abu Dhabi.

Il s’agissait d’une belle équipe dirigée à l’époque par Alioune Diop dit Lune. Elle comptait en son sein, Mathieu Faye, Moustapha Diop Gaucher, Oumar Dia Adidas 1 et aussi Bassirou Badji, coach de l’équipe nationale masculine championne d’Afrique en 1997 à Dakar, commentait le défunt en 2012 dans ‘’Na Woon Demb’’, une émission de la télévision privée, TFM.

Dans le même entretien, il rappelait avoir joué dans plusieurs clubs français dont Calais et Vitry-le François club avec lequel il a gagné une coupe de France.

En Côte d’Ivoire, il avait assuré y avoir joué grâce à son ancien coéquipier à Bopp, Aziz Mbengue.

‘’Le Stade d’Abidjan avait un président (André Raggi décédé en juillet dernier) qui voulait tout gagner à l’époque et il a essayé de bâtir un club puissant’’, a témoigné Mamadou Koumé, ancien reporter au quotidien le Soleil et ancien directeur général de l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’C’est un basketteur qui avait une relation particulière avec les médias qui venait souvent discuter avec les journalistes après un article’’, s’est souvenu Koumé qui a dirigé pendant plusieurs années l’Association nationale de la presse sportive
(ANPS).

‘’C’était des explications et c’est souvent dans un bon état d’esprit’’, a indiqué Mamadou Koumé, formateur pendant au CESTI (Centre des études et sciences et techniques de l’information).

‘’C’est un très bon basketteur, il fait partie d’une grande génération de basketteurs et il fallait être très bon pour pouvoir être retenu’’, a ajouté l’ancien reporter sportif.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom