FRANCE – « Mardi noir » dans les lycées : 170 établissements perturbés, une soixantaine bloqués …

Les lycéens haussent le ton. Le syndicat Union nationale lycéenne (UNL) a appelé à un « mardi noir » pour la journée du 11 décembre. Des blocages sont organisés un peu partout en France pour dénoncer des mesures gouvernementales, dont la réforme du bac, du système d’accès à l’enseignement supérieur et du service national universel. 

« Lycéennes, lycéens continuons la mobilisation ! » a écrit le président du syndicat, Louis Boyard, la veille, après l’allocution d’Emmanuel Macron.

 Des actes de violences. Ces blocages, parfois marqués par de vives tensions (caillassages, voitures renversées…), inquiètent les responsables d’établissement« Les actes de violence se multiplient devant ou à proximité des établissements, liés directement aux mouvements de lycéens ou en marge de ceux-ci », déplore le SNPDEN, principal syndicat des chefs d’établissement.

 Des parents d’élèves inquiets. La FCPE, première fédération de parents d’élèves, rapporte la crainte de ces derniers face aux « feux de poubelle mais surtout face à l’usage disproportionné de la force par la police ». « Nous demandons aux parents d’aller sur les manifestations des élèves, non pas pour leur dire ce qu’il faut faire, mais pour les encadrer et les protéger », indique ainsi Rodrigo Arenas, coprésident de la fédération.

 « Plus qu’un mépris, c’est un déni. » Le président du syndicat lycéen UNL, Louis Boyard, a réagi au discours du président de la République, lundi soir. « Ça fait 10 jours qu’on mobilise des centaines de lycées, 10 jours qu’il nous met à genoux et nous matraque, écrit-il sur Twitter10 jours qu’Emmanuel Macron n’a pas prononcé une seule fois en public le mot ‘lycéen’. »

etrouvez ici l’intégralité de notre live #LYCEES_FACS

10h15 : Le mouvement des lycéens se poursuit partout en France. L’UNL-SD a appelé à un « mardi noir ».

08h29 : Le syndicat lycéen UNL-SD qui appelle aujourd’hui à un « mardi noir » annonce « plusieurs centaines de lycées mobilisés« .

08h16 : Abrogation de Parcoursup, le système d’accès dans les études supérieures entré en vigueur en 2018, suppression de la réforme du bac… Quelles sont les revendications des lycéens qui bloquent aujourd’hui leurs établissements ? Eléments de réponse avec notre journaliste Auriane Guerithault.

07h20 : Plusieurs organisations lycéennes appellent à un « mardi noir » pour protester contre la réforme du bac et Parcoursup. A Paris, les blocages commencent devant les établissements, comme ont pu le constater nos reporters.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom