France : Un jeune homme poignardé à mort par des immigrés clandestins dans le métro de Lyon

Dans la nuit de samedi à dimanche vers minuit, un jeune homme a été poignardé à mort dans le métro lyonnais par des immigrés clandestins, à la station «Stade de Gerland» dans le 7e arrondissement, a indiqué le parquet de Lyon dans un communiqué, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès .

Les pompiers, intervenus rapidement sur le site, n’ont pas réussi à sauver la victime, touchée au thorax et déjà «grièvement blessée». «À leur arrivée, les policiers constataient le décès de la victime, malgré les tentatives de réanimation de témoins se trouvant sur place», explique le parquet.

Deux personnes «pouvant être les auteurs des faits» d’après les signalements des témoins ont été interpellées «à proximité des lieux» par les policiers de la BAC. «Un couteau taché de sang» a été retrouvé sur l’une d’elles, selon la même source. Les deux agresseurs présumés, ivres au moment des faits, sont tous deux de nationalité étrangère et âgés respectivement de «30 ans» et «d’une vingtaine d’années».

Une enquête ouverte

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête «du chef d’homicide volontaire». Cette dernière a été confiée à la Sûreté départementale. Les investigations «devront permettre de déterminer les motifs et circonstances exacts du passage à l’acte, et confirmer l’identité de la victime qui serait âgée d’une vingtaine d’années» et également «de nationalité étrangère».

Sur Twitter, la maire du 7e arrondissement de Lyon, Fanny Dubot, s’est dit sur Twitter «horrifiée» par le meurtre : «Cette violence est inacceptable, je fais confiance aux forces de l’ordre pour faire toute la lumière sur ce drame».

 

Etienne Blanc, ex-candidat de la droite à la mairie de Lyon, a également réagi de façon ironique : «on va encore nous dire qu’il n’y a aucun problème de sécurité à Lyon et qu’on ne manque pas d’effectifs de police», écrit-il sur Twitter.

La CGT TCL demande des “formations à la réaction à la violence”

“On alerte continuellement notre direction sur le manque de moyens humains formés à ce type de situation” : Riad Marzouki, secrétaire adjoint CGT TCL, juge la formation à la gestion des conflits dispensée actuellement aux salariés “minime” et “insuffisante”. “Les salariés sont livrés à eux-mêmes, face à des gens de plus en plus agressifs. Si demain j’ai un homme armé devant moi, je fais quoi ? Quelle distance ? Que dire ?” Le syndicat demande une véritable formation à la réaction à la violence et à l’agression.

L’entreprise Keolis, qui exploite le réseau TCL, précise que “les équipes de contrôle et d’intervention suivent des formations théoriques et pratiques avec des professionnels pour ne pas se mettre en danger tout en mettant en sécurité les voyageurs et autres personnels TCL”. Keolis ajoute que c’est le PC Sécurité qui a prévenu la police dans ce cas précis, laquelle a pu intervenir rapidement auprès des agents TCL, “qui n’ont pas pour mission de se substituer au travail des forces de l’ordre”.

Le hashtag LyonCoupeGorge lancé sur les réseaux sociaux

Très vite, alors que les circonstances de ce drame ne sont pas encore connues, le hashtag #LyonCoupeGorge a été lancé sur Twitter. Il a été largement relayé, notamment par l’extrême droite : le compte Damoclès (célèbre dans le milieu), des élus Rassemblement national tels le conseiller régional Thibault Monnier et sa collègue Agnès Marion, ou encore le député européen RN Gilbert Collard.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom