Incendies dans les marchés au Sénégal : les 4 mesures drastiques de Boun Dionne

Pour éradiquer le fléau des incendies dans les marchés sénégalais le gouvernement du Sénégal a pris six décisions, ce mercredi 20 mars, lors d’un Conseil interministériel consacré à la question et présidé par la Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dionne. En l’espace d’une semaine, les feux ont ravagé   les marchés Okass de Touba, de Ross Béthio et Petersen. 

  1. Première mesure : l’Etat a décidé de mettre sur place un programme d’installation de bouches d’incendie dans les marchés. Ceci pour faciliter l’intervention des sapeurs-pompiers. Un budget de 300 millions sera dégagé pour ce faire.
  2. La deuxième mesure est la modernisation des marchés. La consolidation du cadre institutionnel de gestion des marchés fait aussi partie du programme, c’est la troisième décision.
  3. Troisième mesure : l’Etat veut aussi faire une évaluation exhaustive des dégâts causés par les incendies des trois derniers marchés touché (Petersen Touba, Ross Béthio). Cinquièmement, il est prévu le lancement d’un processus pour indemniser les victimes des incendies.
  4. Quatrième décision : le Premier ministre a aussi demandé l’accélération des programmes de modernisation de certains marchés (Sandaga, Petersen, Tilène…). 
LA première mesure engagée entre le ministère de l’Intérieur et la Sénégalaise des eaux (SDE) « devra permettre une facilitation de l’approvisionnement et la fourniture en eau en cas d’incendie », a précisé le ministre secrétaire général du gouvernement.

Seydou Guèye s’exprimait au sortir d’une réunion interministérielle consacrée à la recherche de solutions face à la recrudescence des incendies notées dans les marchés. 

Selon Seydou Guèye, l’absence ou l’insuffisance de bouches d’incendie a été notée comme un « élément essentiel qui gênait considérablement le travail des secouristes » lors des sinistres.

Rappelant les problèmes liés aux branchements électriques clandestins qui sont souvent considérés comme les causes de ces incendies, le secrétaire général du gouvernement a également déclaré qu’ »une mise aux normes des systèmes électriques dans les différents marchés sera engagée avec la SENELEC ».

La modernisation des marchés, la consolidation du cadre institutionnel des gestions de marché, ont été préconisées lors de cette réunion interministérielle.

« Certains de nos marchés ne sont plus soumis au régime des heures d’ouverture et de fermeture. Ce qui laisse peu de possibilités à l’entretien et au nettoyage y affairant », a relevé Seydou Guèye.

Il ajoute par ailleurs que, sur instruction du Premier ministre, une évaluation exhaustive du nombre de sinistrés par rapport au trois derniers marchés qui ont fait l’objet d’incendie, en l’occurrence Petersen (Dakar), Ocass (Touba) et Ross Béthio sera prochainement établie.

Ces mesures interviennent après qu’un incendie ait ravagé le marché Petersen, au centre-ville de la capitale sénégalaise, occasionnant d’importants dégâts matériels.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom