INCROYABLE ! Nécrophilie à Kédougou, une matrone violée après sa mort dans un accident

Nos confrères d’Actuprime révèlent ce mercredi la triste et horrible histoire d’un viol exercé sur une dame morte dans un accident qui s’est produit dans la nuit du samedi 22 décembre 2018, entre le village de Kénioto-peulh et Kédougou, après que deux motard se soient violemment heurtés. 

La jeune dame était matrone-relais au poste de santé de Dalaba (un quartier de Kédougou) du nom de K.D.

L’accident s’est produit aux environs de 23 heures, quand la victime K. D. avec son collègue Bassirou rentraient chez eux à Kénioto-peulh, après avoir rendu les rapports de vaccination à Kédougou.

Sur une moto avec son collègue relais Bassirou, habitant tous le même village, ils ont été rattrapés par une moto safari, conduite par un jeune du village de Syllacounda. Ce dernier, qui roulait à vive allure sans phare les a violemment percutés, ne laissant pas de chance à K. D., gravement touchée.

Tous évacués au centre de santé de Kédougou, la matrone a succombé de ses blessures. Son collègue blessé et le jeune motard sans phare qui serait dans le coma évacué à l’hôpital régional de Tambacounda. D’après les dernières informations reçues, le jeune homme auteur de l’accident aurait aussi rendu l’âme à Tambacounda.

Disparition tragique du corps de la victime

Quelques heures après le dépôt du corps de la victime à la morgue du centre de santé de Kédougou, celui-ci a été retrouvé le lendemain à l’extérieur du centre, non loin, dans un terrain vide et totalement nu. Quelqu’un aurait abusé sexuellement de la dame. Le brancardier qui détiendrait les clés de la morgue a été arrêté par la police qui a ouvert une enquête pour établir l’acte de nécrophilie.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom