INSOUTENABLE ! Plus de 350 sénégalais dont 7 mineurs et une fille ont vécu “l’enfer” dans les centres de détention de Serigne Modou Kara (Vidéo)

Les images sont terribles. Elles dévoilent la réalité des centres de détention, ou les maisons de redressement, mises en place par Serigne Modou Kara. Ils ont été démantelés par la gendarmerie qui a ouvert une enquête et arrêté plusieurs individus.

Le feuilleton de la descente musclée des éléments de la Section de Recherches de la gendarmerie dans les centres de redressement de “Kara sécurité” installés dans la banlieue dakaroise est loin de connaitre son épilogue. Dans un communiqué, la Section de recherches de la gendarmerie stipule avoir démantelé des lieux où des centaines d’individus âgés de 17 à 42 ans, placés sous haute surveillance et victimes de séquestration, de maltraitance, voire de torture.

Revenant sur la procédure ayant conduit au démantèlement de ce réseau, la gendarmerie informe que le 26 novembre, ce sont 18 personnes qui ont été découvertes aux Mamelles sous la garde de quatre geôliers. A la suite de celle-ci, d’autres lieux où de tels actes sont pratiqués ont été trouvés. Ainsi, la gendarmerie renseigne que «le 27 novembre à Guédiawaye, 213 individus dont 7 mineurs séquestrés dans un immeuble R+1 et entassés dans huit chambres ont été libérés de ces lieux de détention».

Il en a été de même «le samedi 28 novembre 2020 sur deux autres sites situés à Malika et à la Zone B» où il a été découvert «respectivement 22 et 100 pensionnaires dont une fille âgée de 17ans».

A ce stade, la gendarmerie informe avoir interpellé «au total 43 personnes dont 6 à Ouakam, 13 à Guédiawaye 20 à la Zone B et 4 à Malika». Dans la même veine, elle souligne que «l’enquête se poursuit sous la direction du procureur de la République, précisément sur les faits d’association de malfaiteurs, vol en réunion en temps de nuit, trafic de drogue, traite de personnes et complicité». Par ailleurs, le communiqué souligne que «les documents audiovisuels sont disponibles et feront l’objet d’une diffusion en temps opportun».


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom