L’adieu du Zimbabwe et de l’Afrique à Robert Muga

Le Zimbabwe rend un dernier hommage national à son ancien président Robert Mugabe, « héros » acclamé de l’indépendance d’un pays, qu’il a fini par laisser exsangue au bout de 37 ans de règne autoritaire. 

Une vingtaine de chefs d’État africains, en fonction ou à la retraite, et plusieurs dizaines de milliers de personnes sont attendus dès la matinée dans les gradins du stade national des sports de la capitale, Harare, pour des funérailles en grand apparat.

Robert Mugabe s’est éteint le 6 septembre à 95 ans dans un hôpital de luxe de Singapour où il venait se faire soigner depuis des années.

Un « icône » controversée

Contraint à la démission il y a deux ans par un coup de force de l’armée et de son parti, il a laissé derrière lui un pays meurtri par la répression et ruiné par une crise économique sans fin qui a plongé une large part de sa population dans la misère.

Le Zimbabwe rend un dernier hommage national à son ancien président Robert Mugabe, « héros » acclamé de l’indépendance d’un pays, qu’il a fini par laisser exsangue au bout de 37 ans de règne autoritaire.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom