MACKY SALL à l’UCAD : les étudiants ont manifesté en guise d’avertissement

Les étudiants ne comptent pas abandonner leur combat. Ils exigent que lumière soit faite sur l’assassinat de Fallou Sène, tué par balle à l’Université Gaston Berger de Saint Louis. Une requête au président de la République qui doit se rendre à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, ce jeudi, dans l’après-midi. Et bon nombre d’étudiants disent ne pas être prêts à l’accueillir à bras ouverts…

Allons nous assister au scénario du 31 juillet 2015, où le chef de l’Etat avait été accueilli par des jets de pierres à  l’Ucad ? En tout cas, des  étudiants, furieux, réclament que lumière soit faite sur l’affaire Bassirou Faye.

Ainsi, cinq (5) mois seulement après la mort de Fallou Sène, le chef de l’Etat doit se rendre à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, au moment où les étudiants pleurent encore leur camarade de l’Ugb et réclament justice.

Pour se faire entendre, les étudiants de l’Ucad ont manifesté, ce mercredi. Un avant-goût sans doute qui annonce un accueil glacial réservé au président Macky Sall, ce jeudi, au temple du savoir afin de procéder à l’inauguration de nouveaux pavillons d’une capacité d’accueil de 4 000 lits construits.

« Nous, en tant qu’étudiants, nous avons dit que si le président doit être là, il devait impliquer tous les étudiants. Parce que, nous nous sentons frustrés. Il y en a qui sont impliqués et d’autre non. Je pense qu’il y a des priorités. Les préalables ne sont rien d’autres que la justice pour Fallou Sène. Bien vrai qu’il a indemnisé sa famille, il a fait entrer sa femme et ses frères dans la Fonction publique ».

C’est bien beau tout cela, mais ça ne suffit pas. Tout ce que nous réclamons, c’est que justice soit faite, qu’on poursuive le meurtrier et qu’il soit incarcéré. C’est ce que nous voulons, nous étudiants de l’Ucad« , a réagi, sur la Rfm, le porte-parole du collectif des facultés de l’Ucad.

Raison pour laquelle, ils ont manifesté en bloquant l’avenue Cheikh Anta Diop et autres rues jouxtant l’Université. Et font-ils savoir qu’ils ne comptent pas s’en arrêter en si bon chemin.

« Nous allons descendre sur le terrain et continuer le combat« , prévient un étudiant. Car, rappelle-t-il, tant que justice ne sera pas faite pour Fallou Sène, ils poursuivront le combat.

 

Source : Senego

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom