[MONDIAL 2018] GROUPE B – MAROC-IRAN (0 – 1) : le résumé du match

Le Maroc n’a pas vaincu la malédiction. Les Lions de l’Atlas, qui espéraient une première victoire dans un premier match de Coupe du monde, ont été cruellement battu par l’Iran (1-0) ce vendredi, à Saint-Pétersbourg. 

 Les hommes d’Hervé Renard sortent de ce match avec de nombreux regrets. Avec un peu plus de réalisme et d’adresse, ils auraient pu signer une victoire importante dans ce groupe B où figurent également l’Espagne et le Portugal. Mais ils ont été piégés dans les dernières secondes de la rencontre à la suite d’un but contre son camp de Bouhaddouz (90e+5) à la suite d’un coup franc d’Ehsan Hajsafi.

Pour l’Iran, il s’agit de la deuxième victoire en Coupe du monde après celle en 1998 contre les Etats-Unis (2-1). «Mais nous ne tolérons pas qu’on nous dise qu’on ne peut pas gagner, disait Carlos Queiroz, le sélectionneur de la «Team Melli» avant la rencontre. Nous n’acceptons pas qu’on réduise à néant nos espoirs.» Les Iraniens y ont cru jusqu’au bout malgré un début de match compliqué durant lequel ils ont eu la tête sous l’eau durant les vingt premières minutes. Ils auraient pu se faire punir à la 19e minute sur une triple occasion marocaine sur laquelle Ziyech, Belhanda puis Benatia ont vu leur frappe contrée.

Beiranvand, le gardine iranien a également sauvé son équipe à 10 minutes du terme du match en repoussant une superbe frappe de Ziyech servi par Belhanda (80e).

De son côté, l’Iran ne s’est procuré qu’une double occasion avec les frappes coup sur coup d’Azmoun puis Janhanbakhsh repoussée par El Kajoui, le gardien marocain (43e). En seconde période, les Perses ont surtout subi, se montrant solidaires et solides défensivement, l’une de leur principale qualité. La faute de Sofyan Amrabat sur Ghoddos en toute fin de rencontre, a amené le coup franc qui a changé le destin du match.

Le joueur : La déception Azmoun

Avec un surnom comme « le Messi iranien » on attendait forcément beaucoup de Sardar Azmoun. L’attaquant de l’Iran (23 ans) est passé à côté de son match face au Maroc faisant preuve d’une grande maladresse. Peut-être était-ce dû à la pression d’un premier match en Coupe du monde ? Toujours est-il qu’il a commis un nombre incalculable d’erreurs techniques et a perdu beaucoup de ballons. A la 43e minute, il a eu l’occasion de conclure un contre de son équipe mais il a buté sur le gardien du Maroc, El Kajoui. On ne l’a pratiquement pas vu en seconde période.

L'occasion manquée par Azmoun. (R euters)

L’occasion manquée par Azmoun. (R euters)

Source : www.lequipe.fr


PARTAGER