Reconfinement en France : Emmanuel Macron demande un mois de sacrifice pour endiguer la propagation

Face à la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19, le président de la République a confirmé le durcissement des mesures sanitaires à partir de vendredi et jusqu’au 1er décembre. Parmi les annonces, une nouveauté par rapport au confinement de mars: les écoles resteront ouvertes, sur le modèle du reconfinement irlandais.

“Certaines règles vont évoluer”, a déclaré le chef de l’État depuis l’Élysée. “Nos enfants ne sauraient être privés du système scolaire”, a-t-il justifié. Emmanuel Macron a annoncé que les “crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole adapté”. 

“Télétravail généralisé partout où c’est possible”

À l’université, en revanche, les cours se passeront “en ligne”, a-t-il déclaré.

C’est un grand changement par rapport au premier confinement alors qu’Emmanuel Macron ne veut opposer “l’économie et la santé” et a assuré que “l’activité continuera avec plus d’intensité”, précisant par exemple que les usines ou les exploitations agricoles travailleront, ainsi que “partout où c’est possible”, les salariés en télétravail.

Ce dernier sera “généralisé’, a encore annoncé le président de la République. Cette ouverture, de la crèche au lycée, permettra sans doute aux parents de mieux se concentrer que pendant le confinement du printemps dernier.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom