Réforme des retraites : Au Fait combien gagne Philippe Martinez, leader de la contestation ?

Il est l’un des fers de lance de la contestation contre la réforme des retraites. Philippe Martinez qui accuse depuis des années le gouvernement de prendre aux pauvres pour donner aux riches et aujourd’hui devenu un incontournable de l’actualité française. Mais combien gagne-t-il, au juste ?

“Vous êtes le Robin des Bois à l’envers”, lançait Philippe Martinez, sans ambages, à l’attention d’un Gérald Darmanin visiblement agacé. Sur le plateau de BFMTV, le 15 décembre 2019, les deux hommes débattaient de la réforme des retraites et le montant des pensions. Le secrétaire général de la CGT expliquait pourquoi, de son point de vue, le projet du gouvernement ne pouvait faire que des perdants.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien technicien métallurgiste tient de tels propos contre l’exécutif. En septembre 2017, il faisait le même reproche à Emmanuel Macron qu’il accusait d’être le “Robin des Bois des riches”, rappelle Sud Radio. Une question demeure, cependant : à l’heure ou certains responsables syndicaux sont payés des milles et des cents, de quel côté se trouve Philippe Martinez ? Combien gagne l’ancien dirigeant de la Fédération des travailleurs de la métallurgie ?

Visiblement moins que ce qu’ont pu toucher certains leaders de Force Ouvrière, rapportait Libération en 2018. Il faut dire que, dans le cas de Jean-Claude Mailly par exemple, les émoluments pouvaient grimper très haut… A l’année, l’ancien patron de FO percevait 100 334 euros brut, en comptant les différentes primes (permanence, vacances, activité culturelle et sportive, fin d’année, sujétion, etc) qui venaient gonfler son généreux salaire. Au total, cela représente environ 6 500 euros net par mois.

Le salaire de Philippe Martinez, par comparaison, est autrement moins élevé. Même avec les primes, précise la centrale de Montreuil, il n’arrive pas à la moitié du montant perçu par son ancien homologue. En tout et pour tout, il se contenterait de quelques 49 000 euros brut annuels, soit 3 100 euros chaque mois à peu près. Il est donc moins bien payé que Laurent Berger, qui perçoit pour sa part 5 400 euros net, “treizième mois compris” renseigne le quotidien.

Le salaire de Philippe Martinez payé par le loyer d’une maternité à la dérive ?

Les chiffres avancés par Libération diffèrent de ceux de Capital, qui se base sur les révélations de L’Express-L’Entreprise. A en croire l’hebdomadaire, le secrétaire général de la CGT aurait perçu 55 000 euros en 2018, soit 6 000 euros de plus que l’année précédente. Une hausse de revenus essentiellement liée aux primes que Renault, l’employeur de l’ancien technicien métallurgiste, déciderait ou non de lui verser. L’organisation calque en effet la rémunération de ses syndicalistes sur ce qu’ils auraient normalement dû toucher.

Dans son article, L’Express pointe aussi du doigt l’une des sources de financement qui permettrait peut-être à la CGT de payer Philippe Martinez : il s’agit du loyer d’une maternité parisienne, que le mensuel présente comme “à la dérive”.  La fédération de la métallurgie est propriétaire des locaux où exercent le personnel de santé… et réclame un loyer bien trop cher.

 


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom