Rufisque : Le domicile de l’honorable député Seydou Diouf vandalisé par des individus encagoulés

Le domicile du député Seydou Diouf, président de la commission des finances à l’Assemblée nationale, a subi une attaque de la part d’individus supposés membres de Pastef.

En effet, c’est aux environs de 21h qu’une dizaine de jeunes encagoulés et armés de cocktails molotov, ont attaqué le domicile du parlementaire, causant des dégâts importants. Visiblement transportés sur les lieux par un véhicule et une moto jakarta, les malfaiteurs ont d’abord neutralisé le gardien avant de commettre leur forfait.  

N’eût été la réaction rapide de la famille et du voisinage, c’est toute la maison qui allait partir en fumée. Choqué, mais pas abattu, le SG du PPC, membre de la coalition BBY, s’est dit plus que jamais déterminé à faire son travail de parlementaire.Il invitera cependant, ces camarades de parti à ne pas répondre à la provocation. La police a fait le déplacement sur les lieux et une enquête a été ouverte…

Abdou MBow : ces actes qui sont d’une autre époque, sont à bannir dans ce pays

Aussitôt informé de l’attaque du domicile de son ami et collègue député, Seydou Diouf, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Abdou Mbow, a fait le déplacement de Rufisque pour lui apporter toute sa solidarité et celle de l’ensemble des députés. « Cet acte de lâcheté que viennent de poser ces personnes ne fera que renforcer davantage notre détermination et notre engagement à travailler pour ce pays », a dit d’emblée le député Abdou Mbow.

Visiblement très en colère, il ajoutera que « ces actes qui sont d’une autre époque, sont à bannir dans ce pays ».

Selon lui, les Sénégalais doivent comprendre « que nous sommes à un tournant décisif et que le pays a besoin d’hommes d’État et d’hommes mûrs, le pays a besoin d’hommes qui peuvent travailler à ce que le pays puisse aller de l’avant, au moment où une pandémie est en train de décimer le monde… »


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom