Ce selfie sur Facebook l’a trahie : elle a tué son amie

Une Canadienne de 21 ans vient d'être condamnée à sept ans de prison pour avoir tué sa meilleure amie. Dans un premier temps, Cheyenne Rose Antoine a expliqué devant la justice qu'elle ne se souvenait pas avoir tué Brittney Gargol après une soirée arrosée.

Le drame s’est déroulé en 2015. Un passant a découvert le corps sans vie de Brittney, 18 ans à l’époque des faits, près d’une décharge de Saskatoon au Canada. Elle avait été étranglée. Cheyenne a été arrêtée quelques heures plus tard, trahie par une photo qu’elle avait postée quelques heures plus tôt sur Facebook.

On l’y voyait avec la victime. Les deux filles souriaient en fixant l’objectif. La police a remarqué que la ceinture portée sur ce cliché par Cheyenne était celle retrouvée à côté du corps de Brittney. Les autorités pensent qu’il s’agit de l’arme du crime.

Cheyenne a essayé de brouiller les pistes. Le soir de la disparition, elle a posté un message sur Facebook en demandant à sa copine de se manifester. Elle a également menti aux autorités: elle a dit que Brittney était rentrée avec « un homme non identifié ».

En réalité, les deux filles en état d’ébriété se sont disputées et Cheyenne a tué Brittney. Elle a avoué mais a expliqué qu’elle avait trop bu pour se souvenir du motif de la dispute. « Elle sait que la famille aimerait avoir une explication, une raison, mais malheureusement, elle ne peut pas leur donner », a confié l’avocate de la coupable.

Dans une déclaration lue devant la justice, la jeune fille déclare: « Je ne me pardonnerai jamais. Je suis vraiment désolée, ça n’aurait jamais dû arriver. »

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom