Sen Café Actu de ce Mercredi 27 Mai 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Aliou Sall et sa seconde épouse contaminés : Le Maire de Guédiawaye ne sait pas où il a été contaminé ; • La prime de 7100 francs reçue après deux mois de l’état d’urgence au Sénégal déçoit les policiers  ; • Le rassemblement des enseignants en partance vers les régions installe une panique

1 – Seuls 500 tests effectués hier : Le choix surprenant du ministère de la santé qui soulève des questions. Des médecins et agents de santé interpellent le ministère sur le chiffre en baisse noté sur les tests, surtout les 500 tests de ce mardi. Ils posent des questions pour comprendre. Est-ce le nombre limité de lits disponibles ou le nombre élevé d’agents sanitaires et de médecins dont ceux exerçant en réanimation malades et hospitalisés ou confinés comme à l’hôpital Youssou Mbargane de Rufisque où 14 agents de santé du service des urgences sont en quarantaine, qui expliquent la baisse du nombre des tests ? ou bien c’est pour rassurer les parents à l’approche de la date de réouverture des classes du 2 juin ? ou si c’est le manque de personnel pour faire les tests à cause des absences liées à la Korité ?

2 – Covid-19 : Après Moustapha Guirassy, Aliou Sall annonce lui-même sa positivité. C’est à travers sa page officielle que le Maire Guediawaye et Président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), a annoncé qu’il a été testé positif au coronavirus, hier. « Chers compatriotes, chers collègues maires, chers confrères du comité de suivi covid, amis et parents, au moment où je vous adresse ce message je me trouve à l’hôpital Dalal Diam où je viens d’être interné. J’ai subi, en effet, un test covid revenu positif ce mardi 26 Mai 2020. Je sollicite vos prières à Allah SWT pour un prompt rétablissement de tous les malades du Covid. Je remercie l’équipe de l’hôpital Dalal Diam pour sa rigueur et son professionnalisme.
Merci de votre attention
», a-t-il écrit. Aliou Sall qui dit qu’il ne sait pas où il a été contaminé. Son épouse est aussi testée positive.

3 – Le rassemblement chaotique des enseignants au Terminus des bus de Liberté 5 : Les images ont fait le tour des réseaux sociaux et les sites d’information. Dans le cadre du convoyage des enseignants vers leurs lieux de travail respectifs hier, il a été noté un grand rassemblement devant les bus de la société de transport Dakar dem dikk. Une situation qui a choqué et fait réagir les syndicalistes comme Abdoulaye Ndoye SG du CUSEMS : « nous ne serons pas les agneaux du sacrifice. Le spectacle du Terminus est inadmissible, le gouvernement sera tenu pour responsable. Si le virus circule ici, ce sera l’hécatombe dans les jours à venir » a-t-il dit aux journalistes. De son coté, Abdou Faty SG du Sels Authentique se dit déçu. « Un Etat doit savoir gérer la logistique. S’il y avait un très bon dispositif dès le début, on aurait pu éviter cela », regrette Faty qui pense que ce rassemblement « peut être un vecteur de propagation du virus à travers tout le Sénégal ».

4 – Covid-19 : Le nombre de décès et de cas graves inquiètent. Le Sénégal est passé de 8 morts le 26 avril, à 38 décès liés à la Covid-19, selon des données encore provisoires publiées, ce mardi 26 mai 2020, par le ministre de la Santé et de l’Action sociale et consultées par Dakaractu. C’est davantage que sur la même période en mars-avril, c’est effectivement plus.
Un décès a été enregistré par jour en moyenne au cours des 30 derniers jours consécutifs. Le nombre de morts constaté au Sénégal au cours du mois de mai est en hausse par rapport au mois d’avant, majoritairement à Dakar, la région la plus touchée par le coronavirus.

5 – Affaire du décret pour Aminata Tall : Abdoul Mbaye répond à Yakham « le décret que j’ai contresigné ne prévoit aucune indemnisation ». Invité par I-Radio, l’ancien PM soutient que « la nouveauté est qu’avec le décret du président Sall, l’honorariat devrait désormais être accompagné de privilèges comme, une indemnité mensuelle 4 millions 500 mille F Cfa, une voiture, du carburant et un chauffeur à disposition du bénéficiaire. Ce que les leaders les CRD trouvent inadmissible, surtout dans ce contexte de crise sanitaire, qui a fini par affecter l’économie du Sénégal ».

6 – Après deux mois et dix jours sur le terrain du couvre-feu et de l’état d’urgence, les policiers reçoivent une prime de 7100 francs : Selon nos confrères du Témoin, c’est le blues dans les rangs des policiers dont certains « ont levé le pied ». Interrogé par le journal, un brigadier confirme le malaise. Ce relâchement est noté par certaines populations depuis quelques jours lors du couvre-feu.

7 – Kouthia sort de l’hôpital et s’adresse aux sénégalais : Longuement repris par Libération, le comédien se dit être en djihad contre le coronavirus. « Quand j’étais été testé positif, je me suis dit que j’étais choisi par Dieu pour une mission. Je sensibilisais les gens et c’est tombé sur moi. Je ne sais pas comment j’ai chopé le virus. À Fann, le travail des médecins est irréprochable, il faut qu’on arrête de saboter le travail des médecins et d’Abdoulaye Diouf Sarr » .


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom