SEN CAFÉ INFOS de ce Vendredi 04 Décembre 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A LA UNE :  – Sénégal : Karim Wade et Khalifa Sall bientôt amnistiés ; – Serigne Modou Kara présente ses excuses et demande à ses « milices »  de se formaliser ; – Sénégal : Macky Sall présidera la cérémonie d’hommages à Papa Bouba Diop depuis AIBD :

1 – Sénégal : Karim Wade et Khalifa Sall bientôt amnistiés :

L’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall et l’ancien ministre d’État Karim Wade, en exil au Qatar, seront bientôt réhabilités. Un projet de loi amnistiant les crimes économiques et financiers est dans le circuit dans l’Assemblée nationale. Selon “Walf Quotidien”, les députés en ont fait la révélation, hier, lors du vote du projet de budget du ministre de la Justice. Ce projet de loi viserait à effacer leurs condamnations, afin de les rendre à nouveaux éligibles.

Pour rappel, Macky Sall soutenait, dans une interview accordée à “France 24”, qu’il envisageait, s’il était réélu, de leur accorder une amnistie générale après la présidentielle de 2019.


2 – Le Sénégal réceptionne deux engins militaires de patrouille commandés d’Israël :

Selon des sources proches de la marine, le Sénégal a reçu, il y a un mois, deux engins de patrouille rapide commandé des chantiers navals israéliens. Il s’agit de deux navires Shaldag MK V et Shaldag MK II, respectivement dénommé “Lac Retba” et “Cachouane”. Ces acquisitions viennent compléter une flotte qui disposait déjà, depuis 2019, de deux navires Shaldag MK II (Anambe et Soungrougrou).

En effet, tous ces navires de classe Shaldag (trois du modèle MK II et un MK V), conçus entre autres pour la protection côtière et fluviale, avaient été commandé par la marine sénégalaise auprès des chantiers navals Israel Shipyards. Selon des sites spécialisés consultés par Emedia.sn, ces navires, particulièrement puissants, peuvent atteindre une vitesse de plus de plus de 40 nœuds pour le MK V et de plus de 45 nœuds pour le MK II.


3 – Sédhiou: un camion transportant de jeunes élèves heurte un arbre, fait 1 mort et 14 blessés dont 3 graves :

Les gros porteurs continuent de tuer sur les routes. Après 7 morts dénombrés dans 3 accidents survenus mercredi, entre Mboro, Dakar, et Linguère, un autre accident s’est produit ce jeudi 3 décembre à Sédhiou (sud). Le bilan fait état de 1 mort et 14 blessés dont 3 dans un état grave. Tous des élèves au Collège Mamadou Mané de Sédhiou.

La victime, qui a rendu l’âme sur le coup, était en classe de 5eme. A l’origine du sinistre, un camion de sable transportant 15 élèves du village Bamacounda qui a terminé sa course dans la forêt. Selon Sud Fm qui a recueilli le témoigne d’une élève qui était dans la cabine, le chauffeur manipulait son téléphone portable avant de perdre le contrôle du véhicule. Il a terminé sa course dans la forêt en heurtant violemment un arbre. Il a pris la poudre d’escampette. Le corps sans vie et les blessés ont été transportés à l’hôpital de Sédhiou. 


4 – Sénégal : La Sonacos à l’arrêt faute d’arachide vendue au chinois :

En tournée nationale pour s’enquérir de la situation des unités industrielle de la Sonacos, des membres du syndicat des corps gras ont exprimé hier, à Diourbel, leur inquiétude. Près d’une semaine après le démarrage de la campagne arachidière, la Sonacos du Baol n’a reçu que 3 camions.

C’est du moins le constat fait par le Secrétaire général national du syndicat, Samuel Ndour, qui faisait face à la presse. «Nous avons fait un constat amère au niveau de la Sonacos de Diourbel, parce que nous n’avons pas trouvé de camions et c’est presque pareil partout où nous sommes passés. Par exemple à Ziguinchor, jusqu’à hier (Mardi), il y avait zéro camion, à Kaolack, ils n’ont eu que deux camions.


5 – Serigne Modou Kara présente ses excuses et demande à ses « milices »  de se formaliser auprès du ministère de l’Intérieur

Après une première déclaration de mise en garde à l’endroit des autorités étatiques, suite au rodage des éléments de la Brigade de recherches aux alentours de son domicile, Serigne Modou Kara est revenu tempérer les ardeurs avec un élément audio de 7 minutes 08 secondes.

Dans cette nouvelle sortie, il a présenté ses excuses à toutes les autorités religieuses du pays et également au chef de l’Etat Macky Sall. Le leader du mouvement « Bamba Fepp » assure que rien de ce qui pourrait attenter à la stabilité du pays ne viendra de lui et de ses disciples. Serigne Modou Kara s’est également exprimé sur les éléments de sa milice, plus connue sous l’appellation  de « Kara Sécurité ». Ce pour dire que cette dernière n’est à ses côtés que le décor et les formes.

Mais que son guide Cheikh Ahmadou Bamba lui suffit comme protecteur.
Il a par ailleurs demandé à ses disciples qui voudraient monter une milice de sécurité à se rapprocher du ministère de l’Intérieur pour se formaliser. Tout comme le font les autres agences de sécurité privées du pays. « Pour ce qui concerne l’Etat, il est souverain. A tous ceux qui voudraient mettre en place une agence de sécurité, je leur demande de se conformer à la loi. Je demande à mes disciples de se débarrasser des tenues », a-t-il dit.


6 – Polémique Parents d’élèves/Ecole privée : Un Sit-in prévu ce samedi au Rond-Point JVC :

Sit-in ce samedi matin à 10h du collectif des parents d’élèves de l’Ecole Dior. Le rassemblement est prévu au Rond-Point Jvc. Les parents d’élèves comptent protester contre le paiement des 3 mois réclamé par l’école Dior. Les plaignants ont le soutien des syndicats, des organisations des droits de l’homme, entre autres.  “Nous fustigeons l’attitude du groupe scolaire Dior qui exige le paiement des scolarités pour des mois non effectués. Le groupe scolaire fait partie des écoles qui n’ont pas assuré la continuité des cours. Nous invitons tous les Citoyens Sénégalais à répondre à l’appel ce samedi matin au Rond-point JVC”, a déclaré l’activiste, Guy Marius Sagna, ce jeudi, en conférence de presse. Lui, qui indique, de force ou de gré, il sera présent à ce sit-in.

Pour sa part, Dame Mbodj, secrétaire général du Cusems/Authentique, menace et demande à l’Etat de prendre ses responsabilités face à une telle situation. ” Si les autorités ne prennent pas cette question en charge pour mettre fin à cette farce de mauvais goût, nous serons obligés d’aller à Dior et pour faire face. Et, c’est ça la confrontation que personne ne voulait, mais on nous oblige à y aller”, a-t-il averti.


7 – Développement de l’agropôle Centre du Sénégal : La Belgique débloque près de 15 milliards en dons :

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal, Amadou Hott, et Son Excellence Hubert Roisin, ambassadeur du Royaume de Belgique à Dakar, ont procédé, ce jeudi 3 décembre 2020, à Dakar, à l’ouverture des travaux de la réunion du Comité mixte paritaire de concertation sur le Programme de coopération gouvernementale 2019-2023.

Il s’agit ici, d’une importante rencontre à laquelle Madame Meryame Kitir, ministre de la Coopération au développement du Royaume de Belgique a pris part en visio-conférence depuis Bruxelles. Elle permettra aux deux délégations de faire un point exhaustif de l’état de la mise en œuvre dudit programme et de formuler des recommandations afin de permettre «une bonne continuation» de sa mise en œuvre.


8 – Société “Twyford” de Sindia : Les travailleurs dénoncent l’esclavagisme chinois :

Les travailleurs de la fabrique de carreaux des Chinois qui se trouve à Sindia ne décolèrent toujours pas. La cause, la “maltraitance” qu’ils subissent de la part de leur employeur. Ils ont ruminé leur colère face à la presse.

Nos dirigeants et notre Etat nous ont laissés à la merci des Chinois. En leur donnant nos terres, notre espace, l’Etat du Sénégal a fait autre chose. Il leur a vendu ses fils en même temps. Ils nous ont hypothéqués. L’hypothèque est que dans cette usine, nous travaillons dans des conditions exécrables. Nous travaillons 12 heures par jour sans pause alors que la majorité des employés n’ont pas 100.000 F Cfa de salaire par mois. Même pour manger, on le fait tout en continuant à travailler“, dénonce le délégué du personnel, Fallou Diop.

Raison pour laquelle ils appellent la société civile et l’opposition à l’aide : “Nous sommes plus de 800 employés. On invite l’opposition, Ousmane SONKO, Barthélemy DIAS et Guy Marius SAGNA, lui qui a fait ses preuves, parce qu’il nous a convoqués et nous a montré son soutien. Il y a aussi la députée Mame Diarra FAM (…) Nous voulons vraiment leur présence ici pour nous soutenir, parce que l’Etat est en train d’éliminer la jeunesse à petit feu“.


9 – Fongip: Doudou Ka accablé par ses anciens collaborateurs pour sa gestion catastrophique :

Doudou Ka vient d’être rattrapé par sa très mauvaise gestion du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip). Une gestion qualifiée de « catastrophique » au point que le Fongip risque de crouler sous le poids des créances estimées à des centaines de millions de francs, informe « Le Témoin ».

Le quotidien affirme avoir appris, un mois après son départ, que certains cadres avancent que les créances dues aux fournisseurs pourraient frôler la barre du demi-milliard. La preuve par les factures impayées de carburant que l’ex-administrateur Doudou Ka devait à la compagnie Elton qui a même déposé une plainte pour se faire payer. Sans oublier les arriérés de loyers de l’immeuble que l’institution financière occupe.


10 – Sénégal : Macky Sall présidera la cérémonie d’hommages à Papa Bouba Diop depuis AIBD :

Après avoir reçu les hommages de son ancien club du Rc Lens, en France, le corps de Papa Bouba Diop sera rapatrié demain vendredi au Sénégal, par vol Air Sénégal numéro HC 404. Dont le départ, de l’aéroport Charles de Gaulle de Paris, est prévu à 10 heures 40 minutes, et l’arrivée à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), à 15 heures 25 minutes. Macky Sall, présidera, sur place, la cérémonie d’hommage de la nation. Pape Bouba Diop sera, d’ailleurs, élevé, à titre posthume, à l’Ordre national du mérite.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom