Sénégal : malgré les tensions, l’exécutif maintient la hausse des tarifs de l’électricité

Alors que la société civile s’apprête, en dépit d’une interdiction préfectorale, à manifester pour le deuxième vendredi consécutif contre la hausse des tarifs l’électricité, la mesure reste en vigueur. La présidence avait pourtant annoncé mercredi avoir pour objectif de faire baisser ce tarif.

Macky Sall va-t-il revenir sur sa décision de baisser les subventions allouées à la Société nationale d’électricité du Sénégal ? Un message publié mercredi sur le compte officiel de la présidence sénégalaise laissait en tout cas penser qu’une baisse du tarif de l’électricité pouvait avoir lieu au prochain semestre 2020.

« Le président Macky Sall a reçu en audience le directeur général de Fieldstone [une banque d’investissement indépendante]. Les échanges ont porté sur le financement d’actifs de la Senelec pour faire baisser le tarif de l’électricité. L’objectif est de concrétiser cette offre au 1er semestre de l’année 2020″, y déclarait la présidence.

« Approche de communication maladroite »

De quoi calmer les ardeurs des Sénégalais qui s’apprêtent à tenir un sit-in, vendredi 20 décembre, sur la place de l’Indépendance de Dakar ? Pour l’instant, ce n’est pas le cas, d’autant que l’heure n’est pas encore venue de concrétiser cette baisse annoncée.

« À l’heure où nous parlons, la hausse [des prix] sera maintenue : il n’y a pas de possibilité de baisse », assure à Jeune Afrique une source proche de la présidence, qui évoque une « approche de communication maladroite », peut-être due « à la pression » que subit le gouvernement.

Par Jeune Afrique Sénégal

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom