Si Sadio Mané ne gagne pas le Ballon d’or … voici les véritables raisons (Vidéo)

Nommé pour le titre du Ballon d’Or, pour la troisième fois de son histoire, Sadio Mané accomplit, en 2019, un exercice de très haute volée. Les soutiens ne cessent d’augmenter pour Sadio Mané dans la quête du Ballon d’Or 2019.

Mais le fait qu’il soit africain, le  business derrière le football professionnel, le lobbying, le racisme, le manque de solidarité des africains, … risque de couter le ballon d’or au sénégalais qui pourtant a tous les atouts, les performances sportives et un compteur phénoménal pour remporter ce trophée prestigieux pour l’Afrique !

Retour en dix dates sur son année, en collaboration avec nos confrères de France Football.

27 février : Talonnade de génie
En ce mois de février, Liverpool ne perd pas mais ne tourne pas à plein régime (quatre nuls et une victoire toutes compétitions confondues sur ses cinq dernières sorties). Mais Watford va en voir de toutes les couleurs à Anfield. Après un centre de Trent Alexander-Arnold, Sadio Mané se retrouve étrangement seul en pleine surface. Si son contrôle est trop long, dos au but, le Sénégalais sent Ben Foster, le portier des Hornets, arriver dans son dos et effectue une splendide talonnade qui fait mouche. 2-0 Liverpool, 5-0 au final.

13 mars : Le Bayern ne peut rien faire
Un de ses grands matches de patron en 2019. Alors que Roberto Firmino et Mohamed Salah ne sont pas dans un grand soir, Sadio Mané s’occupe de tout pour qualifier les siens en quarts de finale de la Ligue des champions. Après un 0-0 dangereux à l’aller face au Bayern à Anfield, l’ancien joueur du FC Metz plante un doublé et est surtout dans tous les bons coups des Reds. Faisant passer un moment bien douloureux aux Munichois.

17 mars : Des buts comme des perles
Avec ce but sur la pelouse de Craven Cottage face à Fulham (victoire 2-1 des Reds), Sadio Mané signe là son onzième pion en deux mois, Premier League et Ligue des champions cumulées. Il ne marquera plus pendant un mois derrière. Mais entre le 19 janvier et ce 17 mars, le Sénégalais s’est affirmé comme l’un des meilleurs joueurs du moment. Il est d’ailleurs élu meilleur joueur de Premier League pour le mois de mars.

8 mai : Pour l’histoire
L’un des plus grands matches de l’histoire de la Ligue des champions. Avec son scénario fou. 0-3 à l’aller pour le Barça de Lionel Messi ; 4-0 au retour pour le Liverpool de Mohamed Salah. Anfield en transe. Et une performance collective stratosphérique. Ce soir-là, Sadio Mané ne marque pas et ne donne pas de passe décisive, mais son activité, à l’image du premier pion des siens, montre combien il est irremplaçable. Dans le genre de soirées qui marquent les esprits.

12 mai : Co-meilleur buteur de Premier League
Pour cette 38e journée de Premier League, la lutte fait rage en haut du classement des buteurs pour savoir qui terminera en tête à l’issue d’une saison épique. En tête, Mohamed Salah ne parvient pas à garder seul son leadership. D’un côté, Pierre-Emerick Aubameyang plante un doublé à Burnley. Même chose pour Sadio Mané face à Wolverhampton. Ainsi, le Sénégalais finit meilleur buteur de PL avec l’Egyptien et le Gabonais. C’est la première fois de sa carrière que Mané dépasse les vingt buts dans un Championnat (22). Son record était à 16 avec le Red Bull Salzbourg.

1er juin : Le rêve européen
S’il ne réalise pas une finale de Ligue des champions exceptionnelle, Sadio Mané est tout de même à l’origine de la rapide ouverture du score des Reds. Moussa Sissoko étant sanctionné d’une main après un ballon du Sénégalais. Quatorze ans après, Liverpool remonte sur le toit de l’Europe. Avec un Mané qui n’y est évidemment pas pour rien.

19 juillet : La désillusion
Il avait expliqué dans les colonnes de FF qu’il était prêt à échanger une Ligue des champions contre une victoire en Coupe d’Afrique des nations. Après une compétition contrastée, avec par exemple deux penalties manqués, Sadio Mané accède tout de même à la finale avec son Sénégal. Mais avec, de nouveau, un match bien maigre du joueur des Reds, il voit Riyad Mahrez et les siens soulever le précieux trophée. Difficile à digérer pour l’une de ses rares désillusions de la saison, en plus, peut-être, de voir Manchester City remporter la Premier League après un duel épique avec son Liverpool.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom