VIDEO – Ces images montrent pourquoi le COVID-19 fait des ravages au Mali

Au Mali, malgré l’interdiction de rassemblement de plus de 50 personnes décidée par les autorités dans le cadre de lutte contre le coronavirus, l’affluence des fidèles musulmans dans les moquées n’a pas baissé.

Le Mali, pays d’Afrique de l’ouest qui compte plus de 94 % de musulmans, a fait part de ses deux premiers cas de coronavirus le 25 mars.

Selon le dernier bilan des autorités sanitaires datant du 03 Mai 2020, le pays compte désormais 568 cas confirmés de personnes infectées par le virus dont 27 décès. Parmi ces décès on comptabilise 2 imams. 

Interrogé sur la fermeture des mosquées, de plus en plus réclamée par des Maliens interdits de rassemblements de plus de 50 personnes, et soumis aux mesures de distanciation physique, le très influent imam Mamadou Dicko s’en remet aux autorités. « Il ne serait pas bon, tout d’un coup, de demander à des personnes qui n’y sont pas habituées, de rester chez elles, a-t-il confié à France 24. Le virus est une réalité mais nous sommes dans un pays organisé. Nous attendons que les autorités compétentes disent quelque chose. »

Un bilan qui ne cesse de grimper

Selon le ministère malien de la Santé et des Affaires sociales, sur 98 échantillons testés, 19 sont revenus positifs dont 13 se trouvent à Bamako, capitale malienne.

Un total de sept patients ont été contrôlés négatifs et un décès a été enregistré au cours des dernières 24 heures dans le pays, a fait savoir le ministère dans un communiqué, ajoutant que 1.711 contacts font l’objet d’un suivi quotidien.

A ce jour, ce pays ouest-africain compte 563 cas confirmés depuis le 25 mars dernier, dont 27 décès et 213 guérisons.

Pour endiguer la propagation du virus, le gouvernement malien a décidé de prolonger la fermeture de tous les établissements d’enseignement du 9 avril au 9 mai.

L’état d’urgence sanitaire a été déclaré le 25 mars au Mali et un couvre-feu de 21h à 5h a été instauré à partir du lendemain.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom