Voici les raisons du refus de Khalifa Sall à dévoiler les bénéficiaires de la caisse d’avance

Au cours de sa présentation mardi au juge du tribunal de grande instance de Dakar pour « association de malfaiteurs » et « détournement de deniers publics estimés à 1,830 milliard de francs CFA », le maire de Dakar Khalifa Sall a refusé de communiquer à la justice, les noms des personnes bénéficiaires des fonds de la « caisse d’avance » de sa mairie.

« Ce n’est pas parce que nous ne pouvons pas donner les noms, mais parce que nous ne devons pas les donner » . Plusieurs journaux sénégalais rapportent, en citant Khalifa Sall, qu’ « en 2012, Macky Sall lui-même (le chef de l’Etat, Ndlr) a sollicité ces fonds », ceux de la mairie de Dakar. Ni Macky Sall, ni quelqu’un de son entourage n’ont réagi à cette révélation.

Khalifa Sall a refusé par ailleurs la demande du juge d’arbitrer les témoignages de ses deux collaborateurs. « Ce que vous me demandez là est vraiment pénible. Je préfère me suicider que d’avoir à arbitrer ces deux jeunes avec qui j’ai travaillé« , rapportent plusieurs journaux.

Plusieurs journaux sénégalais rapportent, en citant Khalifa Sall, qu’ »en 2012, Macky Sall lui-même (le chef de l’Etat, Ndlr) a sollicité ces fonds », ceux de la mairie de Dakar. Ni Macky Sall, ni quelqu’un de son entourage n’ont réagi à cette révélation.

Khalifa Sall a refusé par ailleurs la demande du juge d’arbitrer les témoignages de ses deux collaborateurs. « Ce que vous me demandez là est vraiment pénible. Je préfère me suicider que d’avoir à arbitrer ces deux jeunes avec qui j’ai travaillé« , rapportent plusieurs journaux.

Un refus de Sall alors que le journal Vox Populi cité par la bbc, rapporte que le collègue et co-inculpé du maire de Dakar a fait un témoignage  contre l’édile, un potentiel candidat à l’élection présidentielle sénégalaise de février 2019, placé en détention depuis mars 2017.

Mais le principal accusé a réagi immédiatement en affirmant que « Je ne pensais pas que les gens avaient cette facilité de retourner leur veste », une déclaration rapportée par un autre quotidien sénégalais, Enqête, en réponse au témoignage à charge de son collègue.

« On nous a communiqué une liste des bénéficiaires », a insisté le juge, cité par le journal Le Quotidien. « Je ne donnerai pas de nom« , a répliqué M. Sall, affirmant qu’un magistrat a bénéficié des dépenses sociales de la mairie, pour son évacuation sanitaire vers le Maroc, au même titre que des « autorités politiques, religieuses, coutumières… »

Plusieurs journaux sénégalais rapportent, en citant Khalifa Sall, qu’ »en 2012, Macky Sall lui-même (le chef de l’Etat, Ndlr) a sollicité ces fonds », ceux de la mairie de Dakar. Ni Macky Sall, ni quelqu’un de son entourage n’ont réagi à cette révélation.

Khalifa Sall a refusé par ailleurs la demande du juge d’arbitrer les témoignages de ses deux collaborateurs. « Ce que vous me demandez là est vraiment pénible. Je préfère me suicider que d’avoir à arbitrer ces deux jeunes avec qui j’ai travaillé » , rapportent plusieurs journaux.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom